Il y a quelques jours, j’ai retrouvé Thomas Burbidge (dont vous connaissez peut-être déjà l’excellent podcast Young, Wild & Freelance).

Et dans le cadre de sa « freelance hotline », on a répondu ensemble à une question brûlante d’un de ses abonnés :

Comment apprécier le chemin ?

Vous me connaissez : je répète sans cesse (à qui veut bien l’entendre) qu’il faut « apprendre à kiffer le chemin, autant qu’on kiffera le résultat une fois qu’il sera là ».

L’idée dans cette phrase c’est vraiment de se dire : ok, l’entrepreneuriat c’est dur. Des échecs, il y en aura. Des coups de mous aussi. Et je ne parle même pas du nombre de fois où on a envie de tout laisser tomber.

Alors si on apprend pas à apprécier le moment présent, à kiffer nos chemins d’entrepreneurs, autant vous dire que ça craint pour la suite !

(inutile de préciser que j’ai été absolument ravie que Thomas me propose ce sujet, du coup !)

Retrouvez Thomas :


Write A Comment