Transformer une semaine de merde (en week-end au top)

08 Oct 2018

Hello les amis ! Pardonnez le vocabulaire outrageant de mon titre (et puis dans le reste de cet article, tant qu’à faire), mais il FALLAIT que je vous l’écrive, celui-là. C’est même d’utilité publique : comment transformer une semaine de merde ? (je vous jure, ce blog devrait être financé par la sécurité sociale)

Ben oui, ça arrive à tout le monde, on ne va pas se le cacher.

Une journée un peu merdique, ça passe encore.

Mais une semaine entière, c’est long, pénible, et pas facile à traverser.

Et là, justement, j’ai eu une semaine (enfin, du lundi au vendredi) de merde. Du coup, j’ai décidé de changer la donne pour le week-end (et les jours qui suivront).

Et je voulais vous donner mes astuces pour combattre le mauvais sort. Vous dire comment je fais pour m’en remettre, et conjurer la scoumoune qui me colle aux basques !

EST-CE QUE J’AI VRAIMENT EU UNE SEMAINE DE MERDE ?

Oui, je sais bien qu’il faut relativiser, qu’il y a toujours pire que soi, blablabla. Mais, au bout d’un moment ZUT. On a TOUS le droit d’avoir des semaines de merde, même si ça n’implique pas forcément de finir écartelé par un cheval de trait sous une bruine horrible.

Bref, je vous le dis : vous avez le droit de vous plaindre un bon coup (et puis râler, c’est bon pour la santé).

Par contre, une fois que c’est fait, il faut passer à l’action.

[À lire aussi : 5 conseils pour positiver au quotidien]

1 – FAIRE LE POINT, SE POSER

La première chose à faire, et que j’ai fait vendredi soir en rentrant chez moi, est de se poser, seule et au calme. Et de d’abord faire le point.

Personnellement, ce qui m’aide beaucoup est de mettre par écrit tout ce qui me passe par la tête : pourquoi j’ai eu une semaine de merde, ce qui m’a frustrée/énervée/mise en colère, les rancœurs que j’ai et comment je me sens.

J’écris de manière automatique, sans me relire ni chercher à faire des phrases grammaticalement correctes. En bref, je vide mon sac.

Si vous n’êtes pas trop écriture, rien ne vous empêche de le faire en vidéo avec votre téléphone, à l’oral avec votre dictaphone… L’essentiel est juste de pouvoir exprimer ce qui ne va pas et ensuite de pouvoir y revenir.

Une fois que c’est fait, je me pose et je me relis. Se relire/se réécouter/se regarder vous permet de prendre un énorme recul sur vos émotions.

Et ensuite, je tire de tout ce fouillis les problèmes qui ont causé le côté merdique de ma semaine, et je trouve des solutions.

Ça peut paraître bête, mais entrer dans une démarche proactive, productive face à ce qui est souvent perçu comme une fatalité, va vous aider à prendre le dessus.

Vous décidez à cet instant de reprendre le contrôle sur votre semaine et votre humeur. Et puis vous dites stop à l’enchaînement des mauvaises choses (parce que c’est bien connu, c’est lorsqu’on vit une semaine de merde que tout s’accumule à ce moment-là).

(crois-moi, c’est jamais fair, mais ça ne t’empêche pas de reprendre toi-même les rênes)

2 – SE REMETTRE EN QUESTION (même quand ce n’est pas notre faute)

C’est l’étape la plus compliquée, mais, croyez-moi, la plus libératrice aussi. Vous avez fait le point sur ce qui ne va pas, sur les problèmes qui ont transformé votre semaine au top en semaine de merde ?

Maintenant, posez-vous la question : qu’est ce que vous auriez pu faire de différent qui aurait peut-être changé la donne ? Quelle est votre part de responsabilité dans tout ce qui s’est passé ?

Bien entendu, tout n’est pas toujours de notre faute. Mais rien qu’en se posant cette question, on apprend à prendre notre part de responsabilité (aussi minime soit-elle) et à se remettre en question.

Perso, j’arrive toujours à tirer des leçons de ce qui s’est mal passé et à l’adapter pour l’avenir.

Par exemple, cette semaine j’ai été très frustrée d’un mauvais brief donné par un de mes clients, qui a généré beaucoup de travail de ma part, pour un résultat qui n’était pas du tout celui attendu. Du coup mon client n’était pas content et, moi non plus.

Ma conclusion, après avoir pris du recul, a été qu’à l’avenir je prendrais encore plus le temps de m’assurer d’avoir bien compris les attentes de mon client. Quitte à répéter et à reformuler plusieurs fois son brief pour être sûre qu’on soit sur la même longueur d’onde.

Se remettre en question vous permettra de repérer les étapes où vous auriez pu agir différemment ou qui auraient pu changer la donne. Et croyez-moi, c’est de l’or en barre pour la prochaine fois.

3 – FAIRE QUELQUE CHOSE DE PRODUCTIF

Comme on dit « il faut combattre le mal par le mal ». Et je n’ai jamais rien trouvé de plus efficace que de combattre une semaine de merde par le fait de réaliser quelque chose de très productif le week-end.

Et plus votre semaine a été merdique, plus je vous encourage à vous fixer un objectif important.

En effet, réaliser quelque chose d’efficace, de productif, qui va dans le sens de vos objectifs, va vous permettre de repenser à cette semaine comme la semaine où vous avez accompli telle ou telle action importante pour vous et votre business. Et non pas comme la semaine pendant laquelle vous avez royalement merdé et que vous avez terminée au fond du lit, la couette sur la tête, le nez collé à Netflix.

Du coup, on se lance un défi, et l’on termine la semaine en beauté !

Perso, pour contrecarrer le sort, j’ai filmé l’entièreté de ma première formation sur Pinterest le samedi… et j’ai été super fière de moi !

PS. Faire quelque chose de productif n’a pas forcément à être du boulot. Ça peut être une tâche quotidienne que vous repoussez depuis longtemps. Ou bien un objectif que vous vous étiez fixé, un livre à lire…

(allez, au boulot mes petits cookies !)

4 – REDOUBLER D’AMOUR POUR SOI

Last but not the least. Redoubler d’amour pour soi.

Se pardonner de ne pas avoir été au top. Se pardonner de ne pas avoir su répondre telle ou telle chose, à tel ou tel moment. (Vous aussi vous êtes dans la team où vous refaites une conversation encore 3 jours après en vous disant « oh non, mais j’aurais dû dire ça ! » ?)

Bref, faire preuve de compassion envers soi-même, et redoubler d’amour pour sa petite personne.

Offrez-vous un bon bain chaud, votre plat préféré, une mini session shopping, un cadeau de vous à vous…

Bref, faites-vous un cadeau pour conjurer le mauvais sort !


Et voilà mes petits cookies, 4 conseils au top pour transformer une semaine de merde en semaine de fierté !Et vous, quelles sont vos astuces quand vous passez un sale moment ? 


Vous aimerez également

Comment bien s’associer ? Julia et Julie de « I don’t think I feel » vous donnent 5 précieux conseils

Comment bien s’associer ? Julia et Julie de « I don’t think I feel » vous donnent 5 précieux conseils
Laissez-nous un petit commentaire 🍪

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Coucou, alors une semaine de merde ça ne m’est pas arrivé mais par contre vendredi dernier j’ai eu THE journée de merde a tel point que j’ai voulu tout arrêter du coté pro ! Mais je suis plutôt fière de moi car au lieu d’aller à la facilité et de tout arrêter je me suis posée un moment, je me suis posée des milliers de questions , j’ai réfléchi à pourquoi tel chose ne marcher pas , comment je peux arranger ça et cela ma donné plein d’idées dont une super idée de contenu que je vais bientôt mettre en place ! Au lieu de me remettre au lit en regardant Netflix j’ai agis car pour une fois je me suis donnée un coup de pied au cul! Crois moi c’était vraiment dur de résister à l’appel du lit + Netflix en me lamentant sur mon sort haha

    1. Hello Jesy !

      Bravo pour cette démarche ! Tu as réussi à faire ce que très peu de gens sont capables de faire : prendre du recul et examiner de manière objective une situation hyper désagréable pour toi. Chapeau pour ça !
      Je veux bien te croire pour Netflix, c’est aussi mon réflexe numéro 1 quand j’ai une journée de merde 😂

      En tout cas je sais que ta démarche va porter ses fruits et j’espère que tu partageras bientôt avec nous tes nouvelles idées de contenu 🤓

      A très vite,
      Aline

  2. Le brief n’importe nawak, ça arrive à tous!
    Dans mon processus, en plus du brief, je demande également à mes clients de faire un tableau d’inspiration et de me montrer des exemples de design qu’ils adorent, comme ça, je suis sûre de faire dans un style qui lui plaît!
    Moi aussi, ça m’arrive de ruminer pendant des jours et de me dire que j’aurais du dire ça!
    Bon courage à toi!

    1. Hello Aline ! (j’ai déjà dit que j’adorais ton prénom ? 🤓)

      Merci de ton retour et de tes conseils, ça m’aidera pour la prochaine fois. J’aime beaucoup l’idée de faire faire au client le tableau d’inspi, ça les implique et les oblige à réfléchir en amont ! 😂

      Merci pour tes encouragements 😘
      A très vite,
      Aline

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}