La bonne humeur, l’énergie et la capacité à développer un état d’esprit positif ont toujours été très importantes pour moi, et des valeurs que je place au centre de mon business de coaching.

Vous êtes souvent nombreux (et je vous en remercie !) à me dire que vous aimez ma bonne humeur, mon énergie, l’optimisme de mes podcasts, le fait que je vous rebooste, etc.

Alors dans cet article j’ai envie de partager avec vous 4 clés, 4 astuces que j’ai utilisées (et utilise encore) pour devenir la personne positive que je suis aujourd’hui ! Car non, je n’ai pas toujours été comme ça. 😉

Développer un état d’esprit positif va au-delà de votre simple business. Ça affecte positivement votre vie entière (et votre entreprise aussi du coup). Ça vous aide à être plus heureux, plus épanouis et à avoir une vie plus palpitante.

Vous l’avez compris, c’est un sujet très important pour moi et je suis ravie de pouvoir échanger avec vous autour de cette thématique !

4 astuces à mettre en place pour devenir une personne positive et mettre plus de bonne humeur dans son quotidien ! Un article du blog www.thebboost.fr
pinterest article de blog TheBBoost

QU’EST-CE QUE « AVOIR UN ÉTAT D’ESPRIT POSITIF » ?

Avant de commencer, laissez-moi vous donner ma définition de ce qu’est un « état d’esprit positif ».

Avoir un état d’esprit positif c’est savoir très vite se relever des échecs, ne pas se laisser abattre par des évènements négatifs et voir le meilleur en chaque chose.

Citation de moi-même (et j’en suis pas peu fière)

Ce n’est pas être naïf et se laisser faire, bien sûr, mais c’est apprendre à retourner chaque situation, à adapter les évènements à notre objectif, à arrêter de « subir » la vie.

Je suis convaincue que l’énergie et la bonne humeur commencent avant tout par la décision de s’approprier ces états d’esprit. Notre bonheur, notre sourire ne doit pas dépendre des éléments extérieurs, mais bel et bien de notre état d’esprit intérieur.

UN ÉTAT D’ESPRIT POSITIF NE VIENT JAMAIS DE L’EXTÉRIEUR, C’EST UNE DÉCISION QUE L’ON PREND

Être heureux, selon les plus grands philosophes grecs, c’est le but ultime de tout être humain (et franchement qui ne le souhaiterait pas !).

Et si j’ai mis l’énergie et la bonne humeur au centre de mon business, c’est parce que je suis convaincue que pour être heureux, il ne suffit pas de se créer l’environnement propice à notre bonheur.

En réalité, tout passe d’abord par notre état d’esprit, notre manière de voir les choses.

On ne contrôle pas les faits, mais on contrôle nos émotions

On l’entend beaucoup : dans la vie, on ne contrôle pas ce qui nous arrive, on ne contrôle pas les faits.

Les faits sont par nature neutres. Il n’arrive pas ceci à vous, personne ne le cause à vous. Les faits arrivent, c’est tout. Point. Et vous n’avez aucun contrôle là-dessus.

Ce que vous pouvez contrôler en revanche, c’est votre réaction aux émotions suscitées par ces faits. Vous pouvez contrôler votre réaction à ces faits, la manière dont vous allez les percevoir, les utiliser.

On en reparle en détail un peu plus bas dans l’astuce n°1.

La clé d’un état d’esprit positif, c’est de prendre la décision de l’être 

Être positif, être de bonne humeur, tout commence par une décision de l’être.

Ça ne dépend pas (et j’insiste, car c’est important) des faits extérieurs. C’est une décision qu’on prend à l’intérieur. Je DÉCIDE d’être heureux. Je DÉCIDE d’être positif.

Décider d’être plus positif, d’adopter une attitude positive, c’est déjà avoir fait la moitié du chemin vers le bonheur, vers le fait d’être juste heureux de vivre, heureux de se lever le matin.

Du coup, la bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’avoir un état d’esprit positif ça s’apprend, ça se développe et ça se construit. Et lorsqu’on a compris ça, on est capable de s’auto rendre heureux (elle est pas belle, la vie ?).

Et pour vous aider à y parvenir, voici les 4 astuces que j’ai appliquées tous les jours et que j’applique encore pour insuffler cet état d’esprit positif, cette énergie et cette bonne humeur dans ma vie et dans mon business. 

ASTUCE #1 – SE BASER SUR LES FAITS (ET LES DÉTACHER DE SES ÉMOTIONS)

Détacher les faits des émotions 

L’être humain est par nature basé sur l’émotion, et plus particulièrement sa réaction vis-à-vis de ses propres émotions ou pensées négatives.

Comme nous l’avons vu, les faits qui se déroulent autour de nous sont neutres. Ce qui ne l’est pas, en revanche, c’est la manière dont on y réagit.

Lorsque vous réagissez face à quelque chose (quelque chose qu’on vous dit, qu’on vous a fait, que vous voyez), vous ne réagissez pas à ces faits, vous réagissez à l’émotion que ces faits déclenchent chez vous. Vous n’êtes pas responsables de ce qui vous arrive, mais vous êtes responsable de la manière dont vous le vivez/le ressentez (elle est dure cette phrase, mais c’est la vérité).

Anecdote personnelle 

Pour la petite histoire, il y a quelques années j’ai croisé dans les rues de Paris un homme qui a hurlé dans mon dos  « hey t’as un cul énorme espèce de grosse vache » . Si à ce moment j’ai très mal réagi (crise de larmes, etc.), c’est parce que j’ai été directement sous l’influence des émotions que cette phrase a suscitées en moi.

Les faits, en soi, sont neutres : un inconnu super débile (et apparemment super frustré) me balance une phrase sans intérêt juste pour me blesser et m’emmerder.

Ma réaction à ce moment-là : aller m’enfermer dans ma chambre et pleurer tous l’après-midi. Pourquoi ? Parce que ce n’était qu’un miroir de ce que je pensais de moi à l’intérieur. Et parce que je me suis laissé atteindre par mes propres émotions, et que ce sont elles qui ont déclenché ma réaction.

Aujourd’hui, avec le recul que j’ai (et tout le travail effectué ces dernières années en développement personnel), si la situation se reproduisait j’ignorerais superbement ce mec (ou si je suis de bonne humeur, je serais capable de lui courir littéralement après en lui hurlant d’épouser la grosse vache que je suis, juste pour lui faire bien peur) !

Entre la première et la deuxième situation, les faits sont strictement les mêmes (l’inconnu frustré et la remarque débile). Ce qui change, c’est ma réaction aux émotions que cela engendre chez moi.

Comment appliquer ça au quotidien ?

Voici concrètement comment utiliser cette astuce au quotidien.

Déjà, séparez les faits des émotions. Lorsque vous traversez un moment qui génère une émotion négative en vous, demandez-vous :

  • Quels sont les faits ? (décrivez-les de manière objective)
  • Pourquoi est-ce que vous expérimentez une telle réaction de mal-être/colère/frustration/peur, etc. ? Qu’est-ce que cela veut dire de vous et pourquoi vous réagissez ainsi ?

Ensuite, une fois cette première étape complétée, choisissez la manière dont vous voulez y réagir.

Vous avez parfaitement le droit de réagir (on est pas des robots après tout), mais réagissez en connaissance de cause, en reprenant le contrôle de vos émotions et en refusant d’être manipulés par elles.

ASTUCE #2 – TOUJOURS VOIR LE BON CÔTÉ

Alors oui, je sais que vous avez déjà entendu mille fois « il faut voir le bon côté des choses ». Et je mettrai même ma main à couper que vous n’en pouvez plus de cette expression et que là maintenant tout de suite vous avez envie de me mordre. 😁

Et je sais aussi que c’est rarement aussi simple qu’on veut bien nous le dire.

Mais si je vous cite cette astuce ici, c’est parce que c’est celle qui m’a le plus aidée à développer mon état d’esprit positif.

Comment faire en pratique ?

À chaque fois qu’il vous arrive quelque chose de négatif (ou plutôt quelque chose qui génère une émotion négative car, on le rappelle, les faits sont par nature neutres), posez-vous la question suivante :

« Qu’est ce que j’en retire de positif ? »

ou

« Quelle est la leçon que j’en retire ? »

Alors certes, c’est souvent difficile, surtout au début.

Mais plus vous allez vous entraîner à avoir ce raisonnement, plus ça va devenir un réflexe et plus les effets positifs sur votre vie et votre état d’esprit vont se faire ressentir.

Conditionner son cerveau pour l’obliger à être positif 

Toute la beauté de cette méthode consiste en cette petite phrase :

« Avoir un état d’esprit positif consiste à conditionner son cerveau à voir le positif en toute chose ». Penser positivement.

Plus vous allez pratiquer cette méthode, plus votre cerveau va prendre cette nouvelle habitude et la développer jusqu’à ce que ça devienne un réflexe inconscient. À ce moment-là vous aurez tout gagné, car vous pourrez :

  • Vous remettre beaucoup plus vite d’une situation ressentie comme négative.
  • Consacrer à cette situation beaucoup moins d’énergie négative en vous concentrant uniquement sur le positif.
  • Vous en détacher beaucoup plus rapidement et plus facilement.

Et par dessus le marché, vous allez activer la loi de l’attraction, et grâce au pouvoir de la pensée positive attirer des choses positives dans votre vie.

Ne vous précipitez pas

Si j’ai une astuce à vous donner pour appliquer cette astuce, c’est la suivante : ne vous précipitez pas à créer une pensée ou une attitude optimiste.

Au début (et selon l’intensité de ce que vous traversez) vous ne pourrez pas voir tout de suite le bon côté de quelque chose. C’est normal, parfaitement normal.

Faites preuve de bienveillance avec vous-même et affrontez la tempête comme vous le pouvez.

Gardez seulement cette phrase en tête « qu’est-ce que ça m’apporte de positif, quelle leçon est-ce que j’en retire » et vous verrez que quelques jours, ou quelques semaines après, vous arriverez à voir ce que j’appelle « le cadeau caché » , c’est-à-dire le côté positif des choses.

ASTUCE #3 – COMPRENDRE ET ACCEPTER L’AUTRE ET SES OPINIONS

L’astuce n°3 consiste à comprendre et accepter l’autre et ses opinions, sans le prendre personnellement. On rejoint ici le fait de se détacher des faits, et des émotions que ceux-ci génèrent en nous.

Rappelez-vous le 2e accord Toltèque : « Ce que les autres disent ou font n’est que le reflet de leur propre réalité ».

En réalité, personne n’a la science infuse. Et tout le monde vit et perçoit les choses au travers du prisme de sa propre réalité, de ses propres expériences, de ses propres croyances, de son propre vécu.

Comprendre et accepter l’autre et ses opinions, accepter le fait qu’il vive à travers son propre prisme, et surtout sans le juger au travers de notre propre vision de la réalité, est une des clés pour développer un état d’esprit positif.

Il est nécessaire pour ça de se détacher de nos propres interprétations.

Vous ne savez pas ce que cette personne a traversé, si elle a eu une journée de merde avant de vous rencontrer, si vous récoltez les pots cassés de plein d’autres personnes avant vous.

Ne prenez rien personnellement.

C’est la belle leçon à retenir de cette astuce. Une fois que vous avez compris ça, vous êtes immunisés contre les jugements, les actions des autres et vous pouvez préserver votre état d’esprit positif au quotidien sans vous laisser atteindre par les faits extérieurs.

ASTUCE #4 – REFUSER DE PRENDRE LE SAC DE PIERRES

Ok, dernière astuce pour aller encore un peu plus loin dans notre réflexion (ça va, vous suivez ?).

Être gentil, être tolérant, et être très optimiste sont des éléments clés pour développer un état d’esprit positif. Car ils nous aident à apaiser nos propres émotions et surtout à nous détacher, à refuser de subir ce qu’on ne peut pas contrôler.

Et j’aimerais emmener les choses encore un peu plus loin.

Avoir un état d’esprit positif, être de bonne humeur, avoir de l’énergie c’est bien.

Mais ça ne veut pas dire être niais ou manipulable ! On peut être adorable, mais extrêmement ferme.

L’histoire du sac de pierres

Souvent les autres (et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on voit que vous allez bien, que vous respirez le bonheur) vont se ruer vers vous en mode sangsue émotionnelle, vont essayer de pomper votre énergie et de sucer tout bonheur hors de votre corps en vous aspergeant de leur propre malheur.

Ils vont essayer de vous refiler ce que j’appelle leur sac de pierres.

Le sac de pierre c’est le négatif qu’on se trimballe tous. Un sac rempli des expériences négatives que nous avons vécues, de nos croyances limitantes, de nos préjugés, de nos frustrations, de nos échecs, de nos limites, etc.

On a tous un sac de pierres, plus ou moins lourd, plus ou moins rempli. Et souvent les gens essaient de nous refiler le leur, car il est trop lourd pour eux.

Concrètement, ce sont des gens qui viennent vous parler de leur problème, critiquer tout ce qui vous arrive de bien, vous rabaisser, vous refiler un truc à faire qui n’est pas de votre ressort, ou encore qui vont vous tenir la jambe et vous parler de leurs malheurs pendant des heures (on a tous quelqu’un comme ça dans notre vie). 

Refuser de prendre le sac de pierres

Tenez-le-vous pour dit : vous avez le droit de refuser de prendre leur sac de pierres. Et je dirais même : vous avez le DEVOIR de refuser de prendre leur sac de pierres.

Déjà parce que vous avez le vôtre à trimballer qui est déjà bien assez lourd comme ça (même si les astuces que nous avons vues jusque là vont vous aider considérablement à l’alléger).

Mais surtout parce que, croyez-moi sur parole (j’ai été dans ce cas), si vous leur prenez ce sac, non seulement vous allez vous alourdir mais ne vous inquiétez pas qu’aussitôt que vous l’aurez pris il vont filer chercher le suivant pour vous le refiler aussi !

Et du coup on se retrouve avec deux personnes malheureuses et alourdies.

Alors que si vous refusez de prendre le sac de pierres, vous êtes en capacité d’aider l’autre. En capacité de refuser de prendre son fardeau, mais de l’aider quand même.

Car en refusant de prendre son sac de pierres, vous vous assurez de rester positif, léger et donc d’être en capacité de l’aider (on ne peut pas sauver quelqu’un qui se noie en se noyant avec lui).


Et voilà les amis, mes 4 astuces pour développer un état d’esprit plus positif.

  • Se baser sur les faits et les détacher de ses émotions
  • Voir le positif en toute chose
  • Comprendre et accepter l’autre et ses opinions (#ToltèquePower)
  • Refuser de prendre un sac de pierres qui ne vous appartient pas

Et n’oubliez pas de mettre de la musique et danser comme si personne ne pouvait vous voir pour vous rebooster à fond !

14 Comments

  1. Coucou Aline,
    Très bel article, il me fait penser au concept de l’indépendance émotionnelle que je valide totalement 🙂
    Bisous

    • Hello Aurélie, oui je pense qu’il y a beaucoup de ça ! On est tout de suite beaucoup plus positif lorsqu’on ne fait plus dépendre son bonheur de celui des autres 😁

  2. Coucou Aline, il est top cet article!!
    tout est clair
    J’espère qu’il montrera le chemin à un max de personnes!
    y’en a tellement qui croient que parce que quelqu’un est positif c’est qu’il n’a pas de problèmes… C’est une question de point de vue et d’état d’esprit.. et aussi une lutte quotidienne contre les pessimistes et les jaloux!

    • Hello Sophie, merci énormément pour ton retour ! Je te rejoins sur le fait qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire pour montrer aux gens qu’être positif ça s’apprend, et ça se travaille ! 🤗

  3. Un article qui donne envie de les mettre en pratique tout de suite 😀
    C’est très juste ce que tu dis et je vais en appliquer certaines que je ne fais pas
    Merci pour ces astuces

    • Hello Anne Catherine, merci pour ton retour ! Trop cool si ça a pu te donner des envies supplémentaires à appliquer au quotidien. 🤗

  4. J’aime bien le 2: voir le positif en toute chose! Pas toujours facile mais très utile 🙂

  5. Pour être honnête : j’étais un peu sceptique avant de lire l’article car ce sujet est souvent abordé de façon très « superficielle », avec beaucoup de lieux communs. Mais ton propos, comme d’habitude, est réfléchi et concret. Il fait bien le tour de la question et donne des clés pour avancer. Alors merci Aline!

    • Hello Amtiss, merci énormément pour ton commentaire qui me touche beaucoup ! Tu commences à me connaître : j’aime quand c’est concret et applicable. 😉

  6. Hello Aline, je commence à peine à te suivre et merci, vraiment! Je viens d’écouter ton podcast et lis ton article avec attention. Période particulièrement down : de n blog qui n’a pas d’audience, une envie d’arrêter, une impression d’être trop vieille pour le job… et ce matin t’es mots qui me reboostent et ensoleillent ma journée… me voilà prête à repartir! Super!

    • Hello Dominique, merci pour ton commentaire ! Ces périodes nous arrivent à toutes ne t’en fais pas ! L’important c’est de persévérer (c’est dans ces moments-là que toute la différence se fait). Regarde les petites choses qui fonctionnent pour toi actuellement, et met plein pot dessus (et laisse tomber le reste). Je t’envoie plein de bonnes ondes !

Write A Comment