Allez, les cookies, dites-moi tout. Est-ce que vous êtes du genre à courir après cinquante objectifs à la fois ? À être toujours attirés par les dernières nouveautés, les dernières stratégies ? À commencer plein de projets, sans jamais aller jusqu’au bout ?

Il est fort probable que vous soyez victimes du syndrome de l’objet brillant !

Si vous avez répondu “oui” aux questions ci-dessus, ne paniquez pas. Dans cet article nous allons voir ce qu’est le syndrome de l’objet brillant, et surtout comment s’en débarrasser.

Sachez tout d’abord que ce syndrome renvoie à des sujets comme le mindset et la confiance en soi. Nous allons donc parler de développement personnel, d’apprendre  à se connaître et de pourquoi c’est primordial pour progresser dans son business.

Pour pouvoir rester alignés avec vos objectifs et pour les atteindre (tant qu’à faire), il est important de comprendre le syndrome de l’objet brillant et bien sûr de savoir comment s’en débarrasser 

pinterest article de blog TheBBoost

QU’EST-CE QUE LE SYNDROME DE L’OBJET BRILLANT ?

Définition

Le syndrome de l’objet brillant, c’est le fait d’être toujours attirés par les nouveautés

On a tout le temps envie du dernier objet à la mode, que ce soit le dernier IPhone ou la dernière paire de baskets portée par les influenceuses sur Instagram. 

En business, ce syndrome se traduit par le fait d’être attirés par la dernière formation qui vient de sortir, le nouveau logiciel, la nouvelle stratégie marketing, etc. 

Les entrepreneurs touchés par ce syndrome de l’objet brillant se retrouvent à courir après cette dernière nouveauté comme si la réussite de leur business en dépendait (ça vous parle ? 😁).

Vous achetez des tonnes de formation sans les mettre en pratique ? Vous passez votre temps à changer d’identité visuelle ? Vous lancez de nouvelles offres avant même que les précédentes n’aient eu le temps d’aboutir ? Alors vous souffrez certainement du syndrome de l’objet brillant !

C’est alors que vous vous sentez épuisés d’avoir mis plein de choses en place et frustrés de voir que rien n’a vraiment avancé pour autant. Cette situation est souvent désastreuse pour votre moral, votre productivité (et accessoirement pour votre porte-monnaie).

Tous les entrepreneurs sont concernés (et c’est normal)

Vous pouvez déculpabiliser immédiatement, ce syndrome concerne tout le monde.

C’est tout à fait normal, et ce n’est pas grave !

Tous les entrepreneurs sont concernés à un moment ou un autre par le syndrome de l’objet brillant. Le principal c’est d’en prendre conscience.

D’ailleurs, il est souvent synonyme de créativité, mais pour avancer vous devez apprendre à vous canaliser. Vous devez comprendre pourquoi vous avez ce besoin d’attraper tout ce qui vous passe sous le nez.

COMPRENDRE POURQUOI ON RESSENT LE SYNDROME DE L’OBJET BRILLANT 

En réfléchissant à la question, je vois trois raisons principales qui peuvent vous amener à ressentir le syndrome de l’objet brillant.

L’effet de mode 

C’est toujours tentant de se laisser séduire par le dernier objet à la mode. 

Par exemple, récemment les sacs banane ont fait fureur, mais on sait très bien que cela ne va pas durer, contrairement à l’intemporelle petite robe noire (qui servira toujours).

Banane ou robe noire à vous de choisir !

Le tout est de décider en toute connaissance de cause.

En effet, c’est normal d’avoir envie de la dernière nouveauté surtout quand on nous la vend bien (coucou les pages de ventes à rallonge super bien écrites !). On nous fait croire que toute la réussite de notre business repose sur cette offre, et cela fait écho à notre peur de l’échec. Et c’est là que s’invite la culpabilité : « si je ne l’achète pas, je ne pourrais pas réussir »

Les vendeurs ont généralement très bien travaillé leur client idéal et le connaissent par coeur. Ils savent donc que vous avez cette peur viscérale d’échouer, et n’hésitent pas à appuyer sur ce point sensible pour vous pousser à l’achat.

La recherche du confort et sécurité

En succombant au syndrome de l’objet brillant, votre comportement vise à vous mettre en sécurité.

En effet, vous multipliez ces actions d’achat, car elles sont sans réelle importance. Elles vous apportent du confort. C’est facile d’acheter un énième produit, une énième formation, et cela vous évite d’avoir à vous concentrer sur votre prochain gros objectif (c’est à dire passer à l’action et implémenter tout ce que vous avez déjà appris !).

Vous savez, ce gros objectif qui vous fera vraiment avancer, mais qui va vous sortir de votre zone de confort. Celui qui va vraiment vous challenger ! Celui sur lequel vous procrastinez depuis déjà trop longtemps… 😏

C’est d’ailleurs lorsque les choses commencent  à avoir l’air un peu compliquées dans votre business que vous commencez à vous dire, “Oh ben tiens, elle a l’air cool cette formation

C’est ce que j’appelle de la procrastination active

Ainsi, vous vous occupez en faisant plein de petits trucs qui ne vous font pas peur, et qui vous donnent l’impression d’avancer (alors qu’en fait pas du tout) !

La peur de l’échec 

Comme la plupart des entrepreneurs, l’échec vous fait tellement peur, que vous êtes souvent prêts à courir après la moindre solution qui arrive sur le marché et vous promet le succès.

Vous avez envie de croire qu’une solution extérieure va mener assurer la réussite de votre business à votre place. 

Mais, soyons honnêtes un instant. Au fond de vous, vous savez très bien que cela n’est pas possible (mais c’est quand même plus fort que vous).

Vous êtes à la recherche d’une solution qui rendra le processus le moins douloureux possible. Le moins challengeant …

Cela est tout à fait normal puisqu’être tout seul en business peut être terrifiant. Il faut en avoir conscience.

COMMENT RÉAGIR FACE AU SYNDROME DE L’OBJET BRILLANT ?

Bon, maintenant qu’on a décortiqué le Syndrome de l’Objet Brillant, passons à l’action.

Il ne suffit pas de l’avoir identifié, encore faut-il parvenir à y faire face pour le dépasser et avancer.

Voici donc 5 manières de combattre le syndrome de l’objet brillant :

#1 – Se recentrer

La première chose à faire pour faire face au syndrome de l’objet brillant est de vous concentrer sur vos objectifs et vos valeurs.

Quel est votre objectif à long terme ?

Ensuite, à chaque fois que vous serez tentés d’acheter une nouvelle formation ou un nouvel objet, demandez-vous : Est-ce que cette chose dont vous avez envie -et que vous soupçonnez fortement relever du syndrome de l’objet brillant- s’inscrit vraiment dans cette démarche ? Est-ce vraiment (genre vraiment beaucoup) en accord avec vous, votre objectif et vos valeurs ?

Vous serez alors rapidement en mesure de dire s’il y a ou non syndrome de l’objet brillant !

#2 – Se mettre en mouvement

En théorie, c’est assez simple : 

  1. décider ;
  2. passer à l’action.

Mais, lorsque l’on souffre du syndrome de l’objet brillant, c’est justement parce que l’on ne sait pas ce que l’on veut.

Donc au lieu de foncer acheter ce nouveau truc qui brille (et qui est souvent en toc d’ailleurs), décidez plutôt quel est votre objectif à long terme et ne réalisez que les actions qui permettent de tendre vers celui-ci.

#3 – Se focaliser sur son client idéal

Votre client idéal doit être votre préoccupation number one !

Si vous avez bien défini votre persona, vous savez exactement ce qu’il lui faut.

Dès lors, s’il n’écoute pas de podcast vous n’avez pas besoin d’acheter un super micro. De même, s’il ne regarde pas de vidéo, pourquoi auriez-vous besoin d’une caméra ? etc.

Attachez-vous à regarder les choses de son point de vue pour éviter de vous éparpiller et de tomber dans ce que j’aime appeler des “trous à lapins”.

#4 – Faire une Content Detox

Il est souvent très difficile de se focaliser sur un seul objectif quand on est sollicité par cinquante opportunités dans une journée. C’est déjà assez compliqué dans votre tête pour ne pas venir en rajouter avec de multiples influences venant de toute part. C’est même impossible de s’en sortir !

C’est alors qu’une content detox peut être très utile.

Il s’agit de faire un tri parmi les newsletters auxquelles vous êtes inscrits, les podcasts que vous écoutez, les personnes que vous suivez sur les réseaux sociaux, etc. 

Vous alors pouvoir vous concentrez uniquement sur ce qui est parfaitement aligné avec vous et votre business.

L’idée est de vous construire un écosystème du succès en choisissant trois à quatre personnes qui correspondent à ce que vous souhaitez être et qui vont devenir vos mentors. 

Inscrivez-vous à tout ce qu’ils font : mail, podcast, vidéo, article de blog … et imprégnez-vous ! 

#5 – Rationaliser

Je vous invite à vous poser cinq minutes. Dites-vous bien que la réussite de votre business ne dépend pas de ce produit qui vient de sortir. Non, non !

Par contre, cette nouveauté, pour être efficace, doit vous correspondre et donc s’inscrire dans la lignée de vos objectifs. 

Elle doit pouvoir vous être au service de votre business de l’une des manières suivantes a minima :

  • vous aider à atteindre vos objectifs  plus vite ;
  • vous simplifier la vie ;
  • vous faire plaisir (dans ce cas, il faut en avoir conscience) ;
  • vous permettre de résoudre un problème que vous avez déjà. J’insiste, il faut que le problème soit déjà présent. Vous devez attendre d’en avoir besoin ! Ce n’est parce qu’il y a une promo, qu’il faut l’acheter par anticipation. Sinon, quand la question se posera, la solution risque de ne pas correspondre tout à fait à votre besoin.

Par exemple, avant d’acheter un micro pour l’enregistrement de podcast, il vaut mieux d’abord tester d’enregistrer avec “les moyens du bord” (votre téléphone, votre ordinateur…). Cela vous permettra de vite vous rendre compte de vos besoins, et d’éviter de vous planter en achetant ce joli micro à la mode mais qui s’avère pas du tout adapté à vos process.


Voilà les cookies, vous avez bien compris que le syndrome de l’objet brillant n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Il y a derrière ce type de comportement beaucoup de tenants et aboutissants tels que la confiance en soi et la peur de l’échec. Rappelez-vous que ressentir de l’inconfort,et l’alignement avec vos valeurs et vos objectifs sont de très bons signaux pour décider de céder à la tentation ou non !

Et vous, vous souffrez du syndrome de l’objet brillant ? Comment vous gérez ça ?

4 Comments

  1. Hello Aline, article très intéressant.

    Lorsque j’ai découvert ce métier j’ai eu cette folle tendance à acheter toutes les formations qui me passaient sous le nez. Peut-être plus parce que je voulais tout apprendre, tout comprendre que par syndrome de l’objet brillant.
    Aujourd’hui je suis beaucoup plus attentive à ce que j’achète et j’y réfléchis à deux fois. Car j’ai tendance neanmoins à m’éparpiller et à vouloir avoir 1000 projets à la fois.🤪

    Bon weekend à toi 😊

    • Hello Marie, merci pour ton commentaire ! Haha je crois qu’on est tous passés par cette frénésie avant de se calmer. 😂

  2. On dirait moi cette définition… toujours envie d’acheter les nouveautés mais aussi de faire de nouvelles choses ! Et bien souvent j’ai envie de faire 50 choses à la fois.. malheureusement ce n’est pas trop possible ! 😄

    • Ce serait tellement bien si on avait assez de temps pour tout faire mais malheureusement comme tu dis c’est compliqué ! 🙈

Write A Comment