Travail et identité : qui êtes-vous sans votre business ?

10 Oct 2022

Aujourd’hui, on va parler de la relation entre travail et identité. Vous le savez, en tant qu’entrepreneur, notre vie professionnelle prend souvent une grande place dans notre identité personnelle. D’ailleurs, depuis quelque temps maintenant, je pose régulièrement la question suivante aux professionnels qui m’entourent : qui êtes-vous sans votre business 

Dans les lignes qui suivent, on va donc aborder différents points liés à l’identité, tels que : les avantages et les inconvénients de se définir à travers son entreprise, l’importance des valeurs de vie, les différentes sphères identitaires, etc. Vous ne repartirez pas avec un plan d’action, mais plutôt avec de multiples pistes de réflexion pour être le plus heureux et épanoui possible dans votre vie !  

LES AVANTAGES À LIER TRAVAIL ET IDENTITÉ 

Quand on est entrepreneur, bien souvent, travail et identité sont intimement liés. Et vous allez voir qu’il existe des avantages à se définir principalement par son identité professionnelle.   

En ce qui me concerne, l’entrepreneuriat fait totalement partie de mon état d’esprit, il est mon principal trait identitaire. Si je n’avais pas créé mon entreprise TheBBoost, j’aurais de toute façon développé un autre business

L’entrepreneuriat fait donc partie de mes valeurs de cœur. Dans ce domaine, j’ai une résilience, une persévérance, une volonté et une force mentale énorme (beaucoup plus que dans n’importe quel rééquilibrage alimentaire que je peux suivre 😁).

Comme beaucoup d’entre vous, si j’existe à travers mon business, c’est que mon entreprise est la concrétisation et la personnification de ce que je suis.

Selon moi, lier travail et identité personnelle présente de réels avantages : 

  • Une forte identité professionnelle permet d’apprendre à se dépasser.
  • La persévérance au travail permet d’atteindre de grands objectifs dans la vie. 
  • Les résultats obtenus côté business renforcent la confiance en soi et en ses capacités.  

Je dis toujours que je me suis construite à travers TheBBoost et mon identité professionnelle. En effet, la fille que j’étais avant d’entreprendre n’est absolument pas la même personne que la femme que je suis actuellement. Mon business occupe une place conséquente dans mon développement personnel. 

LES INCONVÉNIENTS À LIMITER SON IDENTITÉ À SES RÉALISATIONS PROFESSIONNELLES 

La dépendance identitaire au travail

Se définir principalement par son identité professionnelle comporte évidemment des inconvénients. 

Si encore aujourd’hui j’existe avant tout à travers mon business, c’est que j’ai parfois l’impression (spoiler alert : à tort !) que cette sphère de ma vie m’apporte tout ce dont j’ai besoin : l’amour, la reconnaissance, le sentiment d’utilité, d’appartenance à un groupe, etc.  Je suis devenue, en quelque sorte, dépendante de cette sphère identitaire liée au travail.  

Pourtant je ne peux pas avoir, uniquement par ce canal, tout ce dont j’ai besoin pour m’épanouir en tant qu’être humain. Quand je me dis que c’est de mon business que je tire de l’amour, je me voile la face. Une réelle différence existe entre l’amour et la reconnaissance ou l’admiration.

Ce que je peux parfois prendre ou interpréter comme étant de l’amour, par exemple quand vous m’envoyez un message sur Instagram pour me dire que vous adorez un épisode de mon podcast ou que vous admirez mon parcours entrepreneurial… est en fait de l’admiration.

Prenons conscience que nos réalisations professionnelles ne définissent pas, à elles seules, notre réussite personnelle. Être capable de développer un business ne signifie pas que l’on est digne d’être aimé. Et à l’inverse, la faillite d’une entreprise n’indique en rien que son dirigeant est une « mauvaise » personne.  

Le syndrome de l’autruche

Lier intimement travail et identité est rassurant lorsque l’on sait que l’on performe côté business et que l’on a confiance en nous dans ce domaine. 

Se réfugier uniquement dans cette identité professionnelle, dans laquelle on aime l’image que l’on renvoie aux autres, est facile.

Il est alors intéressant de se poser la question suivante « quelles perceptions avez-vous de vous dans les autres aspects de votre vie ? ».

En règle générale, on se rend vite compte que l’on est beaucoup moins à l’aise dans certaines de nos autres identités : amoureuse, amicale, etc.    

Alors, attention, car il est évidemment néfaste de miser tout notre bonheur sur une unique sphère de notre vie, peu importe laquelle. 

L’IMPORTANCE DE DÉVELOPPER SES VALEURS DE VIE POUR DÉFINIR SON IDENTITÉ   

Identifiez vos réelles valeurs de vie 

Il y a quelque temps déjà, j’ai donc partagé sur Instagram cette fameuse question « qui êtes-vous sans votre business ? ». J’ai également commencé à expliquer que de mon côté, jusqu’ici, mon identité professionnelle définit encore principalement qui je suis. 

J’ai alors reçu ce message qui m’a un peu piqué au vif : « c’est vraiment triste de voir les choses comme ça ». Je me suis donc demandé pourquoi cette phrase, dont je comprends pourtant le sens, m’a autant dérangée 🧐. Et j’ai vite trouvé la réponse ! 

J’ai encore beaucoup de difficulté à me définir en dehors de mon identité professionnelle. Mon référentiel en termes de réussite, d’amour, de considération, etc. est lié à l’entrepreneuriat. 

J’ai donc beaucoup de mal à communiquer, à créer du lien sans parler de mon business. Alors, imaginez si je rencontre une super personne pour qui la valeur travail est extrêmement faible, voire inexistante. Il peut évidemment y avoir de l’incompréhension, car nos systèmes de valeurs sont totalement différents. 

Et la personne qui m’a envoyé le message, sur Instagram, a justement certainement une valeur travail relativement basse, alors qu’elle est numéro un chez moi. Ceci explique cela !

En fait, jusqu’à présent, je ne trouvais pas triste du tout que cette valeur travail soit importante et prioritaire dans ma vie. Ça me convenait tout à fait d’exister à travers le business que j’ai développé. Je nourrissais cette valeur en passant énormément de temps à travailler, car ça me rendait heureuse. 

Mais je prends de plus en plus conscience des inconvénients que les mots travail et identité peuvent représenter.

Je pense que la question importante à se poser est de se demander quelles sont nos réelles valeurs (et non pas celles qui font bien !). De mon côté, la valeur travail sera toujours dans les premières positions, avant d’autres pans de mon identité. Mais ces autres sphères existent et je dois également apprendre à les nourrir au quotidien. 

De la même façon que certains d’entre vous auront peut-être comme valeur numéro un la liberté devant celle de la famille ou du travail. Et tout est ok, toutes les réponses sont bonnes, du moment qu’elles vous correspondent ❤️.

Trouvez l’équilibre entre vos différentes sphères identitaires

Nous avons donc tous différentes sphères identitaires et chacune d’entre elles constitue une partie de ce que nous sommes. 

Pour réussir à refuser que seule notre identité professionnelle nous définisse (parce qu’on aime moins ce que nous sommes dans les autres pans de notre vie), il est important de se demander « qui suis-je dans la sphère amicale ? », « qui suis-je dans la sphère familiale », etc. 

C’est de cette manière que l’on peut comprendre que notre identité globale est la somme de toutes ces sphères identitaires et non pas juste celle que l’on préfère et dans laquelle on se sent le plus à l’aise.

Alors, quelle sphère identitaire avez-vous besoin de développer ? L’idée est simplement de réussir à trouver votre équilibre de vie actuel entre ces différentes facettes qui vous constituent. 

De mon côté, jusqu’à maintenant, vivre, manger, boire, respirer business, était un schéma dans lequel je nourrissais toutes mes valeurs et qui m’aidait à m’épanouir. Désormais, je sens qu’il est temps pour moi de construire mon identité aussi en dehors du travail pour répondre à mes besoins.  


Alors, que pensez-vous des mots travail et identité ? Rappelez-vous qu’il n’existe aucune réponse parfaite en la matière. Ce qui compte est que votre schéma de vie actuel nourrisse vos réelles valeurs au quotidien. Pour ça, n’hésitez pas à vous poser, régulièrement, les 3 questions suivantes : qu’est-ce que votre business vous apporte et que vous ne pouvez trouver nulle part ailleurs ? Quelles sont les sphères de vie où vous trouvez l’amour, la reconnaissance et la confiance dont vous avez besoin ? Est-ce que vous êtes ok avec vos deux réponses précédentes ? Et pour contribuer à votre développement personnel, allez vite découvrir les 5 précieux conseils de Chloé Bloom pour être un entrepreneur heureux.

Vous aimerez également

Comment vivre de son blog ? Découvrez les 7 précieux conseils de la blogueuse Stéphanie de La cerise sur le maillot

Comment vivre de son blog ? Découvrez les 7 précieux conseils de la blogueuse Stéphanie de La cerise sur le maillot

Découvrez comment percer sur un marché concurrentiel grâce aux 4 conseils de Édouard de Champagne EPC

Découvrez comment percer sur un marché concurrentiel grâce aux 4 conseils de Édouard de Champagne EPC
Laissez-nous un petit commentaire 🍪

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}