Envie de savoir tout ce qu'il faut payer quand on est auto entrepreneur ? La liste complĂšte par ici ! www.thebboost.fr #entreprendre #autoentrepreneur #freelance #entrepreneur

Hello (futurs) entrepreneurs ! Aujourd’hui je vous parle d’un sujet qui fĂąche, mais d’un sujet important. A savoir, tout ce qu’il faut payer quand on est auto entrepreneur.

On a beau nous rabĂącher que auto entrepreneur, c’est le plus beau statut du monde, qu’on « ne paie que si on fait un chiffre d’affaire », que « l’inscription est gratuite », etc. Il faut se rendre Ă  l’Ă©vidence, il y a de gros « MAIS » qui se glissent dans chacune de ces affirmations.

Du coup, il est temps de prendre le taureau par les cornes. Et de dresser une bonne fois pour la toute la liste EXACTE de ce qu’il faut payer quand on est auto entrepreneur.

Vous ĂȘtes prĂȘts ? Allez c’est parti.

NB : tous les taux/seuils/lois Ă©voquĂ©s ici sont ceux de l’annĂ©e 2018, et sont susceptibles de changer en 2019.

UN AUTO ENTREPRENEUR DOIT PAYER SES COTISATIONS

Bon, ok, ça c’est la base. MĂȘme vous, vous vous en doutiez.

C’est la magie de l’entrepreneuriat : on partage (trĂšs largement) nos revenus avec l’Etat. Qu’on soit d’accord ou pas c’est comme ça, pas le choix ! The market is the market, comme dirait l’autre.

Mais c’est pour la bonne cause ! En payant, un auto entrepreneur cotise pour :

  • les congĂ©s maladie-maternitĂ©
  • les indemnitĂ©s invaliditĂ© et dĂ©cĂšs
  • la retraite de base
  • la retraite complĂ©mentaire obligatoire
  • les allocations familiales
  • la CSG-CRDS

En somme, toutes les cotisations sociales pour lesquelles n’importe quel salariĂ© cotise Ă©galement. Jusqu’ici tout roule Micheline.

En tant qu’auto entrepreneur, il existe 2 grands cas de figure : 

  • Si vous faites de la vente de marchandises (Ă©tant artisan ou commerçant) : votre taux de cotisations est de 12,8% (de votre Chiffre d’Affaire)
  • Si vous ĂȘtes artisan avec une activitĂ© de prestation de service (mĂȘme commerciale) ou une profession libĂ©rale (qu’elle relĂšve de la SSI ou de la CIPAV) : votre taux de cotisation est de 22% de votre CA.

Pourquoi les activitĂ©s relevant de la vente de marchandise ont des cotisations deux fois moins Ă©levĂ©es ? Tout simplement car l’Etat considĂšre que ces personnes ont des frais d’achat de matiĂšres premiĂšres importants. Et comme le statut d’auto entrepreneur ne permet pas de dĂ©duire ces frais, un « geste » est accordĂ© Ă  travers des cotisations moins Ă©levĂ©es.

Ces cotisations sont Ă  payer chaque mois, ou chaque trimestre (en fonction de l’option que vous avez choisie). En dĂ©clarant votre CA, les cotisations seront automatiquement calculĂ©es.

Cas spĂ©cial : l’ACCREï»ż

Si vous avez la chance de bĂ©nĂ©ficier de l’ACCRE (Aide aux ChĂŽmeurs CrĂ©ateurs ou Repreneurs d’Entreprise), vos taux de cotisations sont allĂ©gĂ©s les 3 premiĂšres annĂ©es de votre entreprise.

A savoir que :

  • Les 4 premiers trimestres, le taux de cotisation est de 25% du taux en cours (soit 25% de 12,8% pour une activitĂ© commerciale, et 25% de 22% pour une activitĂ© artisanale/de prestation de service/libĂ©rale).
  • Ensuite les 4 trimestres suivants, le taux de cotisation passe Ă  50% du taux en cours.
  • Puis enfin les 4 derniers trimestres on passe Ă  75% du taux en cours.

A prendre en compte Ă©galement : les bĂ©nĂ©ficiaires de l’ACCRE qui font un CA de moins de 29 799 â‚Ź (plafond 2018) pendant leur premiĂšre annĂ©e, sont totalement exonĂ©rĂ©s de cotisations. Pour leur deuxiĂšme et leur troisiĂšme annĂ©e, ils suivent le cours prĂ©vu pour l’ACCRE : 50% puis 75%.

[ Source ]

UN AUTO ENTREPRENEUR DOIT PAYER UNE CONTRIBUTION POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Bon, pas de panique, je vous le dis tout de suite. Cette Contribution Ă  la Formation Professionnelle (CFP) fait partie de ce qu’il faut payer lorsqu’on est auto entrepreneur. Mais elle est dĂ©jĂ  incluse dans vos cotisations lorsque vous les payez. Du coup vous n’avez pas de dĂ©marche supplĂ©mentaire Ă  faire.

Mais alors pourquoi j’en parle dans un paragraphe Ă  part ?

Et bien pour deux raisons :

  • DĂ©jĂ  vous devez savoir que cela existe, car ce sont des taux qui peuvent augmenter (ou diminuer mais ne soyons pas trop optimistes) indĂ©pendamment des taux de cotisations.
  • Qui dit formation professionnelle, dit aussi que vous, en tant qu’auto entrepreneur, vous y avez le droit. On ne nous le dit pas toujours mais vous pouvez faire valoir votre droit Ă  la formation ! J’ai d’ailleurs prĂ©vu de vous faire article entiĂšrement sur le sujet.

Et de combien sont les taux de contribution pour la formation professionnelle ?

  • 0,1 % pour les activitĂ©s commerciales d’achat/vente
  • 0,2 % pour les activitĂ©s de prestation de service & les activitĂ©s libĂ©rales
  • 0,3 % pour les activitĂ©s artisanales

UN AUTO ENTREPRENEUR DOIT PAYER LA CFE

Dans la famille de ce qu’il faut payer quand on est auto entrepreneur, vous ne connaissez sĂ»rement pas la CET (Contribution Economique Territoriale). Par contre vous avez sĂ»rement dĂ©jĂ  entendu parler de la CFE qui en fait partie.

Pas de panique je vous explique !

La CET est un impĂŽt qui remplace l’ancienne Taxe Professionnelle depuis 2010.

Cet impĂŽt est constituĂ© de 2 « sous-impĂŽts » (la simplicitĂ© de l’administration française 😏) :

  • La CVAE (Cotisation sur la Valeur AjoutĂ©e) dont sont automatiquement exonĂ©rĂ©es toutes les entreprises qui font moins de 500 000€ de CA (donc on a le temps, ça va).
  • Et la fameuse CFE dont tous les auto entrepreneurs sont redevables. Cet impĂŽt est gĂ©nĂ©ralement compris entre 200€ et 3 600€ en fonction de votre CA, et de la domiciliation de votre entreprise. Et on paie ça entre mi-Novembre et mi-DĂ©cembre (coucou c’est bientĂŽt) !

Cas particulier 1 : exonĂ©ration de CFE ï»ż

Il existe des exonérations de CFE prévues pour les auto entrepreneurs.

DĂ©jĂ , tous les auto entrepreneurs sont exonĂ©rĂ©s de CFE leur premiĂšre annĂ©e civile d’activitĂ©. C’est Ă  dire que si vous avez commencĂ© votre activitĂ© en 2018, vous paierez la CFE en 2019.

De mĂȘme, si vous attendez 2019 pour dĂ©marrer votre activitĂ©, vous ne paierez la CFE qu’en 2020 (donc ça peut valoir le coup d’attendre 2 mois hein).

[ À lire aussi : Auto entrepreneur – pourquoi tu devrais attendre 2019 pour t’inscrire ]

D’autres cas d’exonĂ©ration sont Ă©galement prĂ©vus, sur demande. Vous pouvez retrouvez tout ça en dĂ©tail dans l’article spĂ©cialement dĂ©diĂ© Ă  la CFE !

[ À lire aussi : Auto entrepreneur et CFE – ce qu’il faut savoir ]

À noter : À partir de 2019, tous les auto entrepreneurs rĂ©alisant moins de 5 000€ de CA (sur l’annĂ©e) seront exonĂ©rĂ©s de CFE, quelque soit l’anciennetĂ© de leur micro entreprise.

Cas particulier 2 : activitĂ©s commerciales avec un CA supĂ©rieur Ă  152 500€ 

Si vous avez une activitĂ© commerciale et un chiffre d’affaire supĂ©rieur Ă  152 500€ (rappelons que dĂ©sormais le CA des activitĂ©s commerciales peut aller jusqu’Ă  170 000€), alors vous avez l’obligation d’effectuer une dĂ©claration de CVAE, mĂȘme si vous n’en ĂȘtes pas redevables.

(le jour oĂč je rĂ©alise que c’est bon, je suis officiellement tenue de payer la CFE)

[Source]

UN AUTO ENTREPRENEUR DOIT PAYER LA TAXE POUR FRAIS DE CHAMBRE

La TFC (que de doux acronymes dans cet article) est une taxe automatiquement calculée et incluse lorsque vous payez vos cotisations.

Du coup, comme pour la CFP, vous n’avez pas de dĂ©marche supplĂ©mentaire Ă  faire, tout est automatique !

La TFC est une taxe qui fait partie de ce qu’il faut payer quand on est auto entrepreneur. Elle permet de faire fonctionner la Chambre des MĂ©tiers et de l’Artisanat (CMA) , et la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI). Ces doux organismes qui accompagnent les entreprises françaises.

Du coup voici les taux concernés :

Pour les activités relevant de la Chambre du Commerce :

  • 0,044 % du CA pour les activitĂ©s de prestation de service
  • 0,015 % du CA pour les activitĂ©s de vente de marchandises

Et pour les activités relevant de la Chambre des Métiers :

  • 0,48 % du CA pour les activitĂ©s de prestations de services (cas particuliers : 0,65 % en Alsace et 0,83 % en Moselle)
  • 0,22 % du CA pour les activitĂ©s artisanales (0,29 % en Alsace et 0,37 % en Moselle).

[Source]

DANS CERTAINS CAS, UN AUTO ENTREPRENEUR DOIT PAYER LA TVA

De base, la TVA ne fait pas partie de ce qu’il faut payer lorsqu’on est auto entrepreneur. Mais il faut tout de mĂȘme garder un oeil dessus.

Par dĂ©finition, les auto entrepreneurs sont en franchise de TVA. C’est Ă  dire qu’ils ne l’encaissent pas, et ne la rĂ©cupĂšrent pas non plus. Cependant, depuis l’augmentation des plafonds des auto entreprises en 2017, la question est plus compliquĂ©e (car le plafond de la TVA, lui, ne change pas).

De mĂȘme, je vous prĂ©vois un article complet sur la question (ultra complexe), mais en rĂ©sumĂ© voici ce qu’il faut que vous reteniez :

  • Si vous ĂȘtes en activitĂ© de prestation de service, au dessus de 35 200€ de CA vous devenez assujettis Ă  la TVA
  • En activitĂ© commerciale, vous devenez assujettis Ă  la TVA dĂšs que vous dĂ©passez 91 000€ de CA.
  • Si vous avez des clients en Europe, vous devez demandez un n° de TVA intracommunautaire et Ă©tablir une DĂ©claration EuropĂ©enne de Service tous les mois.

(comment ça, pas envie de payer ?)

[Source]

DANS CERTAINS CAS, UN AUTO ENTREPRENEUR DOIT PAYER UNE ASSURANCE PRO

Comme pour la TVA, ce point ne concerne pas tout le monde mais vaut la peine d’ĂȘtre abordĂ©.

L’assurance professionnelle (aussi connue sous le nom de RC pro) peut ĂȘtre obligatoire selon l’activitĂ© que vous exercez. Attention assurance de responsabilitĂ© civile (que nous avons tous) et RC pro sont deux choses diffĂ©rentes !

De cette maniĂšre, les mĂ©tiers du bĂątiments, les mĂ©tiers artisanaux comportant des risques (comme les menuisiers) ont l’obligation de prendre une assurance professionnelle.

Au contraire, des activitĂ©s telles que blogueur, traducteur, rĂ©dacteur web, ne sont pas soumises Ă  cette obligation (mĂȘme si cela reste recommandĂ©).

Vous ne savez pas si vous ĂȘtes concernĂ©s ou non par cette  obligation ? N’hĂ©sitez pas Ă  aller vous renseigner auprĂšs de votre Chambre des MĂ©tier ou du Commerce. Ce sont eux qui ont les infos !

NB : si vous avez un vĂ©hicule que vous utilisez dans le cadre de votre activitĂ© professionnelle, alors vous ĂȘtes Ă©galement obligĂ©s de souscrire une assurance professionnelle.

[Source]

UN AUTO ENTREPRENEUR DOIT AVOIR UN COMPTE BANCAIRE DÉDIÉ

Un coût à ne pas oublier non plus !

Alors qu’on soit clairs tout de suite : la liste de ce qu’il faut payer quand on est auto entrepreneur ne comporte pas de compte dĂ©diĂ© professionnel.

Je rĂ©pĂšte : aucune obligation d’avoir un compte professionnel. 

Par contre, vous avez l’obligation d’avoir un compte dĂ©diĂ© uniquement Ă  votre activitĂ©, oui. Mais il peut s’agir d’un simple compte courant.

Ne vous faites pas avoir par ce que pourra bien vous raconter votre banque :

  • Il est tout Ă  fait possible d’avoir 2 comptes courants (ou plus), dont un dĂ©diĂ© Ă  votre activitĂ©.
  • Pas d’obligation de compte professionnel pour les auto/micro entreprises.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver ici le texte officiel qui le signale clairement

A noter : Ă  partir de 2019 le compte bancaire dĂ©diĂ© ne sera plus obligatoire si votre CA reste infĂ©rieur Ă  5000€ (source)

En rĂ©sumĂ© : 

Un petit rĂ©sumĂ© les amis ! La liste de ce qu’il faut payer quand on est auto entrepreneur  :

  • Vos cotisations sociales, basĂ©es sur votre chiffre d’affaire (dĂ©claration Ă  faire tous les mois ou tous les trimestres selon ce que vous avez choisi Ă  votre inscription).
  • La CFP (Contribution Ă  la Formation Professionnelle) et la TFC (Taxe pour Frais de Chambre), qui sont automatiquement ajoutĂ©es Ă  vos cotisations sociales.
  • La CFE, sauf cas d’exonĂ©ration.
  • Vos frais de compte bancaire.

Et dans certains cas :

  • La TVA
  • Votre assurance professionnelle, selon votre activitĂ©.

28 Comments

  1. Merci pour cet article.
    Je rajouterai, comme c’est Ă©crit en tout petit sur le site de l’auto-entrepreneur, que si on choisit l’ACCRE, on ne cotise pas de trimestre retraite pendant trois ans. Il me semblait important de le souligner!
    J’aurai ajoutĂ© l’importance de payer une assurance professionnelle. C’est a avoir quelque soit l’activitĂ©…
    🙂 belle journĂ©e !

    • Merci pour ton retour et le complĂ©ment d’information ! ✹ Effectivement je vais rajouter ce petit point concernant l’ACCRE. Comme tu dis, c’est important Ă  savoir.
      Quant Ă  la RC pro je ne l’ai volontairement pas mise car elle n’est pas obligatoire selon l’activitĂ© (un blogueur ou un rĂ©dacteur web n’aura pas l’obligation d’en prendre une contrairement Ă  un menuisier ou tout mĂ©tier dans le bĂątiment) mais avec le recul je vais le spĂ©cifier quand mĂȘme 🙂
      Merci encore pour ton message 😉

  2. Aipaminomdas Reply

    Un super article bien rédigé, bien documenté, bien complet.
    En fait, un auto entrepreneur est Ă  la fois un « patron » qui paie la part des es impots et taxes que paye un patron artisan et un « salarié » qui paie, comme tous les salariĂ©s, ses cotisations propres (et les bulletins de salaires en comptent une bonne liste). Je n’ai pas l’expĂ©rience de certaines particularitĂ©s (taxe pour les chambres, % particuliers en fonction des « revenus » mais en gros, c’est bien le statut « employeur – employé ».
    On peut penser que c’est la double peine. A voir.
    Par contre, sans entrer dans les détails particuliers de chaque situation, il serait intéressant de calculer le % global que paye un auto entrepreneur par rapport à ses gains.

    Merci de tous ces précieux renseignements.

    • Hello Aipaminomdas ! Merci pour ton retour et le compliment 🙂
      Pour te donner une estimation, lorsque j’Ă©tais encore auto entrepreneur je me versais entre 60 et 70% de mon CA â˜ș

      • Aipaminomdas Reply

        Hello Aline, Dans ces 30 Ă  40 % que tu ne pouvais pas te verser il devait y avoir les dĂ©penses nĂ©cessaires (« fournitures », formation, … ).
        As-tu calculĂ© Ă  ce moment lĂ  quelle partie correspondait aux dĂ©penses nĂ©cessaires et les cotisation, taxes (etc) dont tu devais t’acquitter ?

        • En fait j’avais calculĂ© mes 23% de charges, et prĂ©vu une petite marge (entre 7 et 17% donc) pour la CFE et d’Ă©ventuelles augmentations de charges ou surprises, c’est tout.
          Comme les auto entrepreneurs ne peuvent pas récupérer leurs frais, toutes mes dépenses type fournitures, formations, abonnements etc. étaient faites depuis mon compte personnel.

          Je te donne un exemple :
          Si jamais j’encaissais une facture de 480€, je calculais 30% de 480€ donc 144€.
          Pour me donner une marge (et parce que j’aime les chiffres ronds) je dĂ©cidais de laisser 150€ sur mon compte bancaire.
          Du coup je me versais les 330€ restants sur mon compte perso, oĂč ils me servaient Ă  vivre et Ă  financer tout ce dont j’avais besoin (y compris les achats « professionnels »).

          Certes les 150€ laissĂ©s sur mon compte bancaire pro correspondent Ă  31% (j’arrondis) de ma facture, alors que mes charges ne sont que de 23% mais de cette maniĂšre je me prĂ©voyais un petit « matelas » de sĂ©curitĂ©, au cas oĂč !

          • Aipaminomdas

            Merci pour ces prĂ©cisions et l’exemple que que tu proposes. Il est possible, Ă  partir de lĂ  et de l’Ă©numĂ©ration des taxes que tu as Ă©numĂ©rĂ©es dans ton article, de se faire une idĂ©e prĂ©cise de la complexitĂ© de la paperasserie que doit rĂ©diger un auto entrepreneur et de la somme qu’il doit obligatoirement payer pour exercer son activitĂ©.

  3. Bonjour Aline,

    Beau travail de synthĂšse sur les charges des micro-entrepreneurs ! Certes, le statut apporte des amĂ©nagements intĂ©ressants mais il est important d’avoir conscience qu’il y a des charges comme pour tout revenu. Et d’ailleurs la micro-entreprise n’est pas toujours le rĂ©gime le plus adaptĂ©…

    Au plaisir de lire la suite de ton programme !

    Stéphanie

    • Hello StĂ©phanie merci beaucoup ! ✹

      Oui c’est important de comprendre que malgrĂ© ce qu’on veut bien nous raconter, le statut d’auto entrepreneur n’est pas si « simple » ou « sans charges » que ça. EspĂ©rons qu’avec la loi PACTE en Janvier 2019 les choses se simplifient un peu plus 🙂

  4. Merci beaucoup pour cet article qui Ă©tait trĂšs intĂ©ressant Ă  lire ! Je t’avoue n’en ĂȘtre qu’au stade de la recherche de formation pour le moment (c’est encore bien loin le rĂȘve dÂŽentreprendre 🙈), malgrĂ© tout mĂȘme Ă  mon petit niveau je trouve utile de connaĂźtre ces informations !

    • Hello Marion, merci beaucoup pour ton commentaire !
      Et tu sais quoi ? Un entrepreneur bien informĂ© en vaut deux ! Vaut mieux avoir tout ça en tĂȘte AVANT de se lancer que de dĂ©couvrir ça en cours de route sans avoir eu le temps de se prĂ©parer ! Alors bravo de te renseigner dĂšs maintenant, tu te remercieras plus tard 😉
      Bon courage pour ta recherche de formation 😘

  5. Bonjour
    Merci pour cet article trĂšs intĂ©ressant, j’aimerai savoir si on bĂ©nĂ©ficie de l’ARCE cotise t’on pour la retraite ? Et t’on obliger de prendre l’ACCRE en mĂȘme temps que que l’ARCE? J’ai vu dans les commentaires du dessus que avec l’ACCRE nous ne cotisons pas Ă  la retraite pendant 3 ans. Perso j’aimerai pouvoir bĂ©nĂ©ficier de l’ARCE et cotiser pour la retraite en mĂȘme temps , je suis coiffeuse et je vais me mettre Ă  domicile
    J’espĂšre que mes questions sont claires ?
    Merci pour ta réponse
    Dorothée

    • Bonjour DorothĂ©e,

      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

      L’ARCE et l’ACCRE, malgrĂ© leurs noms trĂšs similaires sont deux aides complĂštement distinctes l’une de l’autre. À savoir :

      – L’ACCRE est une aide pour les inscrits Ă  PĂŽle Emploi (et autres cas exceptionnels) qui donne le droit Ă  des taux de cotisations sociales trĂšs rĂ©duits les 3 premiĂšres annĂ©es d’activitĂ©. Au cours de ta premiĂšre annĂ©e d’ACCRE, tu vas VALIDER tes trimestres de retraite (4 maximum), par contre tu ne vas pas COTISER pour (ça signifie que tes revenus pendant cette pĂ©riode ne seront pas pris en compte lors du calcul de ta retraite plus tard). Donc effectivement, tu ne cotises pas pour ta retraite, par contre tu valides bel et bien tes trimestres.

      – L’ARCE s’adresse aux Ă©galement chĂŽmeurs crĂ©ant une entreprise et consiste Ă  toucher l’Ă©quivalent de 45 % de ses allocations chĂŽmage en 2 fois (plutĂŽt que chaque mois). Cette aide est trĂšs utile pour ceux qui ont besoin d’investir au dĂ©but de leur activitĂ© (achat de matĂ©riel, de matiĂšre premiĂšre, etc-). L’ARCE est disponible uniquement pour les bĂ©nĂ©ficiaire de l’ACCRE, donc par dĂ©finition (comme vu plus haut) tu valideras 4 trimestres de retraite mais tu ne cotiseras pas pour.

      J’espĂšre avoir Ă©tĂ© claire dans mes rĂ©ponses 🙂
      Dans tous les cas j’ai prĂ©vu un article jeudi concernant les aides pour les auto entrepreneurs et j’en parlerais beaucoup plus en dĂ©tail !

      Bon dimanche,
      Aline

  6. Aline, je pense que tu as fait une coquille sur l’ARCE. 45% des droits c’est le montant total de l’aide, qui est versĂ©e en 2 fois. D’oĂč la difficultĂ© du choix entre :
    – la totalitĂ© des droits, Ă©talĂ©e sur une longue pĂ©riode,
    – ou 45% des droits, disponibles rapidement.

    J’avais prĂ©vu un prochain article sur l’ACCRE mais je vais peut-ĂȘtre le diffĂ©rer, il faut que nos lecteurs puissent varier les plaisirs 😂

    • Oh merci pour ton intervention StĂ©phanie effectivement je me suis trompĂ©e !
      Mais du coup tu m’as donnĂ© une idĂ©e, je t’envoie un mail tout de suite đŸ€©

  7. Hello
    J’ai une petite question concernant la TVA pour ĂȘtre sĂ»re d’avoir bien compris.
    Si je fais de la vente de marchandises avec des clients en Europe mais un chiffre d’affaires infĂ©rieur Ă  91000€, est ce que j’ai une dĂ©marche Ă  faire ou pas?

    • Coucou Sara,

      Les transactions avec les autres pays de l’UE (hors France) sont un peu particuliĂšres pour les auto entrepreneurs.

      En gros, dans le cas d’achat/vente de marchandises en UE, si la totalitĂ© des transactions (aussi bien d’achat que de vente) dĂ©passe les 10 000€ alors tu as l’obligation de demander un numĂ©ro de TVA intracommunautaire Ă  ton SIE (Service des ImpĂŽts des Entreprises). C’est un numĂ©ro qu’on te donne gratuitement et que tu devras faire figurer dans tes factures.

      Dans ce cas, tu devras Ă©galement remplir tous les mois une DĂ©claration d’Échange de Biens SimplifiĂ©e (DEBS) qui fait office de contrĂŽle auprĂšs des douanes si je puis dire 🙂

  8. Super article mais c’est la passage ou tu parle de la formation qui a aiguisĂ© ma curiositĂ©.
    Je ne savais mĂȘme pas qu’on y avait droit….
    Si tu fais un article lĂ  dessus çà m’intĂ©resse grave !

    Merci

    John

    • Hello John merci pour ton retour !

      J’ai dĂ©couvert ça rĂ©cemment aussi (avec une rĂ©flexion du type « mais attends si on paie une taxe sur la formation professionnelle c’est bien qu’on doit y avoir le droit ») ! Du coup je vais investiguer un peu et vous prĂ©parer un article sĂ»rement courant Janvier, stay tuned 🙂

  9. Un grand merci pour cet article ! Ça m’aide Ă  prĂ©voir les Ă©ventuelles charges đŸ’ȘđŸŒ
    Je vais me renseigner davantage sur cette CFE, elle a l’air de pas trop ĂȘtre agrĂ©able 😂
    Bisous !
    Pauline

    • Hello ! Mais avec plaisir 🙂
      Ne t’en fais pas avec la CFE, son seul dĂ©faut est que personne ne nous en parle au moment oĂč on crĂ©Ă© son auto entreprise, et du coup aprĂšs c’est une mauvaise surprise.

  10. Hello Aline,

    Merci pour cet article trĂšs clair, je vais l’ajouter en favoris j’ai tendance Ă  m’y perdre avec tout ces acronymes et Ă  savoir ce que je dois payer ou pas selon les plafonds de CA !

  11. je suis en crĂ©ation d’entreprise et vos articles sont trĂšs utile quand on dĂ©couvre le monde de l’auto entreprise, merci je vais vous suivre

  12. Bonjour, je viens de remarquer une erreur dans l’article. Un artisan ou une personne qui vends ces crĂ©ations est taxĂ© Ă  environ 13% dans la catĂ©gorie vente de marchandise et non en prestation de service. Pensez Ă  faire la modification 😉 – Conseils Louve.

    • Hello Sindy, oui tu as tout Ă  fait raison et c’est pour ça qu’il est bien notĂ© dans l’article que la vente de marchandise est soumise Ă  12,8% de charges. Mais je viens de modifier lĂ©gĂšrement le paragraphe en rajoutant que cela concerne aussi bien les artisans que les commerçants, car je me rends compte que ça a pu porter Ă  confusion. Merci pour ton retour đŸ€—

  13. MERCI !!!!!!
    Des semaines que je retourne tout l’internet pour essayer d’y comprendre quelque chose, et voilĂ  qu’en un seul article tu remets tout dans l’ordre. Cet article rĂ©pond Ă  TOUTES mes questions, c’est merveilleux ! Tu es au top !

    • Hello Soline, merci Ă  toi pour ton retour 😍 trop contente si l’article t’a Ă©tĂ© utile. 🙂

Write A Comment