Connaissez-vous le syndrome du flocon de neige ? C’est une expression souvent utilisée pour désigner la génération Y, les « millennials » qui, selon certains avis, serait une génération où chaque individu se sent unique, extraordinaire et développe un biais cognitif, une dissonance cognitive où il devient impatient, intolérant aux critiques et hypersensible à tout ce qui ne va « pas dans son sens ».

Dans cet épisode de podcast, on explore ce concept psychologique et de comment il se manifeste dans notre quotidien d’entrepreneur et d’être humain.

Définition

Le terme est né du livre « Fight Club » (qui a débouché sur le film du même nom) de Chuck Palahniuk. Les mots étaient les suivants : « vous n’êtes pas exceptionnel, vous n’êtes pas un flocon de neige magnifique et unique ».

Par la suite, le terme a été repris pour désigner la génération Y (née dans les années fin 80-90 et devenue adulte dans les années 2010), également appelée les « millennials ».

Certains spécialistes disent de cette génération qu’elle est constituée d’individus qui se croient uniques et exceptionnels (comme un flocon de neige), et qui ont du mal à supprimer la critique et ont tendance à être impatients.

Les symptômes du syndrome du flocon de neige

Alors qu’on pourrait être tentés de penser que le syndrome du flocon de neige ne s’applique pas à nous, force est de constater que la plupart d’entre nous (entrepreneurs de la génération Y), pouvons également être victimes de ce syndrome.

Voici quelques exemples :

  • lorsqu’on pense qu’on doit bénéficier d’un traitement exceptionnel et unique dans une situation donnée 
  • si on a tendance à se vexer ou à se sentir offensé rapidement 
  • ou si on a tendance à mettre fin au débat (ou fuir la discussion) dès que notre interlocuteur a une opinion qui diverge de la nôtre 
  • tendance à la comparaison et à l’autoflagellation
  • une peur de la réussite

(alors oui, cela demande de mettre son égo de côté et de considérer la question) 

Pourquoi on ressent le syndrome du flocon de neige

Pour la plupart d’entre nous, nous avons grandi en étant surprotégés et surcouvés par nos parents (en comparaison des générations précédentes). Des parents qui nous ont souvent répété toute notre enfance à quel point nous sommes merveilleux et uniques.

De plus, les réseaux sociaux appuient aujourd’hui cette vision en nous montrant une image du monde qui est un miroir de ce que nous nous en imaginons (car les fils d’actualités sont créés sur mesure pour nous, en nous montrant uniquement les contenus qui sont censés nous plaire). Dur dans ces conditions de quitter cette « bulle » et de nous remettre en question.

Ajoutez à cela le besoin profond de chaque être humain d’être aimé et reconnu pour son unicité … et vous avez le combo gagnant !

Comment l’utiliser au quotidien dans son business

Reconnaître qu’on est dans un syndrome du flocon de neige est un premier pas, souvent difficile à franchir : il demande de mettre son ego de côté et d’affronter une réalité qui n’est pas toujours plaisante ni flatteuse.

Mais c’est souvent un des blocages qui nous empêche de progresser en business.

Une fois ce pas franchi, on peut cultiver cette prise de conscience :

  • en acceptant que chaque être humain autour de nous soit tout aussi unique et exceptionnel que nous 
  • en acceptant la critique, les opinions divergentes, le fait que certaines personnes ne nous accordent pas la considération que l’on pense mériter

Au quotidien, dans notre business on peut :

  • personnaliser au maximum l’expérience de chacun de nos clients 
  • faire en sorte que notre audience/nos clients se sentent uniques lorsqu’ils ont affaire à nous en mettant l’accent sur notre customer care

6 Comments

  1. Merci Aline pour ce chouette article qui récapitule bien tout ce que tu as dit dans le podcast. Je l’ai écouté ce matin en marchant et je suis contente d’avoir pu prendre quelques notes tirées de ton article dans mon petit carnet dédié aux conseils The Bboost. On en apprend tous les jours avec tes podcast, tu me donnes la patate à chaque fois que j’en écoute un. Merci pour tout !

  2. Je ne connaissais pas et je suis heureux de découvrir cela à travers ton article. Depuis quelques jours je parcours ton site web et je l’avoue, tu y met beaucoup de travail. Bravo, tu es surement notre petit flocon de neige à nous 🙂

Write A Comment