Aujourd’hui, j’avais envie d’aborder un sujet d’actualité qui me parle beaucoup en ce moment : allier rentabilité et éthique dans son business. Et pour cela, j’ai trouvé l’invitée parfaite : il s’agit de Diane, la cofondatrice de Dream Act ! 

L’HISTOIRE DE DREAM ACT ? 

L’idée est née en 2016 lorsque Diane, mon invitée et sa colloc’ Claire ont pris conscience du décalage entre leurs convictions et leurs actions, d’un point de vue écologique, environnemental, sociétal … On appelle ça le greengap. À l’époque encore étudiantes, elles cherchaient déjà des alternatives de consommation sans pour autant trouver leur bonheur. 

C’est ainsi que DreamAct est née, une marketplace conçue pour démocratiser la consommation responsable.

Son rôle ? Sensibiliser les citoyens à leurs choix de consommation et proposer une alternative éthique, durable et responsable pour donner du sens à nos achats quotidiens. 

Aujourd’hui ce sont 30 000 produits disponibles sur l’e-shop et pas moins de 900 marques engagées qui se sont lancées dans l’aventure. Plutôt cool non ? 

C’EST QUOI UNE MARQUE RESPONSABLE ? 

Définition d’une marque responsable made in Dream Act

Très vite, Diane et Claire ont compris que la notion de « responsable » avait une définition assez variable. Pour choisir les marques qui seront référencées sur leur plateforme, elles ont donc décidé de créer leur propre définition, en accord avec leurs valeurs et la volonté d’avoir un impact positif sur le monde qui les entoure.

Une marque responsable chez Dream Act, c’est une marque créée pour répondre à une problématique sociale et/ou environnementale qui respecte la planète et les êtres humains. 

Le comité éthique 

Mais comment savoir quelles marques respectent cette définition, en quoi sont-elles responsables ? C’est là que le comité éthique intervient. 

Depuis sa création Dream Act fait appel à des experts pour le processus de sélection des marques de la plateforme. Un processus, certes plus long que pour une marketplace traditionnelle, mais qui est gage de qualité et de transparence.

En effet, les marques qui se présentent sont souvent des petites marques, pas forcément parfaites. Chez Dream Act, le but est de donner toute transparence au client sur les bons côtés, mais aussi ceux à améliorer afin de lui laisser le choix final de l’achat. Mais également, d’accompagner les marques dans leurs démarches engagées et responsables. 

À la création de Dream Act, le comité éthique avait pour but d’apporter des réponses sur des questions techniques comme les procédés de fabrication ou encore les matériaux utilisés. 

Aujourd’hui, de nouveaux défis se confrontent au comité éthique avec la montée du greenwashing, un procédé marketing qui joue sur une image de responsabilité écologique des marques, totalement trompeuse. 

Le but étant de démêler le vrai du faux afin de choisir les bonnes marques à promouvoir sur la plateforme. 

ÊTRE SOI-MÊME RESPONSABLE

La création et la croissance de Dream Act 

Tout ça c’est bien beau, mais il a bien fallu commencer quelque part et une marketplace, ce n’est pas quelque chose que l’on improvise ! Diane et Claire l’ont bien compris et afin de faire de leur rêve responsable une réalité durable, elles ont lancé deux levées de fond dans des impact investings (des fonds d’investissements pour projets à impact positifs). Ces fonds d’investissement s’intéressent bien sûr à la rentabilité et la croissance mais ont aussi la particularité de prêter une grande attention à l’impact environnemental et social du projet financé.

L’ouverture du capital de Dream Act fait également partie des étapes clés du financement de ce projet. Aujourd’hui, 12% du capital de Dream Act est ainsi détenu par des citoyens et 30% par des fonds d’investissements. 

Communication et distribution éthique 

Comment fait-on exactement pour faire de l’acquisition éthique de client ? Dans les coulisses de la communication de Dream Act, Diane nous livre quelques unes de leurs méthodes. 

1. First things first, le SEO (vous n’y échapperez pas haha) 

Sur la plateforme, il existe un webzine (un blog si vous préférez) avec de nombreux articles sur les produits présents sur la plateforme mais sur pleins d’autres thématiques comme les cadeaux écolos, les bijoux éthiques, des conseils vestimentaires et capillaires… BREF de quoi ravir les lecteurs (et les moteurs de recherche !) avec un vrai contenu de qualité ! 

2. Les partenariats

Il est facile de générer du trafic en créant des partenariats avec des marques qui partagent les mêmes intérêts, ainsi le contenu peut plaire aux deux communautés ! 

3. Et bien évidemment, les réseaux sociaux, Instagram, Facebook, en restant très attentifs sur les dépenses publicitaires effectuées sur ce type de réseaux. 

Tout le process est responsable chez Dream Act, jusqu’à la distribution ! Ainsi, pas de plateforme logistique pour les envois : ça se passe directement de la marque jusqu’au client.

Pour finir, le choix du transporteur est aussi très important. Sur près de 95% des envois, c’est La Poste qui est utilisée par la marketplace. Un transporteur français en premier lieu, qui a fait l’effort de remplacer une grande partie de son parc automobile par des voitures électriques et qui possède un très bon programme de compensation carbone. 

Rien n’est laissé au hasard ! 

… ET RENTABLE ! 

La croissance de Dream Act est plus lente qu’une marketplace traditionnelle car les process demandent du temps, la partie marketplace n’est pas encore rentable à ce jour en raison des nombreux réinvestissements qui sont fait, pour promouvoir la plateforme par exemple.

D’un autre côté, une partie B2B a été lancée pour les entreprises et les collectivités qui souhaitent se fournir en accessoires média éco-responsables : de l’écocup à la gourde en passant par le textile, la plateforme B2B permet ainsi de financer et de continuer à développer la marketplace. 

3 CONSEILS POUR ALLIER RENTABILITÉ ET ÉTHIQUE DANS SON BUSINESS 

Pour conclure cette article, j’ai demandé à Diane 3 petits conseils pour vous, si vous souhaitiez vous aussi allier rentabilité et éthique dans votre business : 

Ne pas trop écouter les conseils 

Parce que pour l’instant, cette notion d’éthique et de responsable est encore trop floue dans le monde actuel, on risque bien souvent d’essayer de vous dissuader d’adopter cette démarche, ou pire de vous orienter vers de fausses pistes. Faites vos choix selon vos convictions et vos valeurs, et écoutez votre instinct. 

Ne pas douter de l’alliance éthique-rentabilité

Aujourd’hui, DreamAct fait partie de ces pionniers de la consommation éthique et responsable, mais dans quelques années, il sera impossible de lancer un business sans prendre en compte l’impact environnemental et sociétal. 

Ne pas survendre 

Pour faire changer les choses, il est préférable d’apporter des solutions positives plutôt que de culpabiliser votre audience. Informez-là, encouragez-là à faire ses achats en accord avec ses valeurs et ses convictions ! 


Et voilà les amis, j’espère que cet article vous a plu et je remercie Diane d’avoir démystifier l’aspect « responsable et rentable » d’un business. Je suis convaincue que l’éthique éco-responsable dans un business est bien plus qu’une tendance et que, à l’avenir, ce sera un incontournable de la création d’entreprise.

Write A Comment