Comment fixer ses tarifs lorsqu'on est indépendant/entrepreneur/freelance ? 5 règles simples et une réponse claire dans cet article ! www.thebboost.fr #entreprendre #entrepreneur #freelance #autoentrepreneur

5 RÈGLES POUR FIXER SES TARIFS ET ÊTRE RENTABLE

Hello les petits cookies ! Nous voici dans l’épisode 13 (ouh ouh vous êtes superstitieux ?) du challenge #ObjectifEntrepreneur ! Et dans cet épisode on aborde une question cruciale : comment fixer ses tarifs pour être rentable dès le début de son aventure d’entrepreneur.

Fixer ses tarifs est, on va pas se mentir (après tout l’argent est le nerf de la guerre), l’une des premières questions que l’on se pose, et l’une des plus importantes.

C’est donc une étape à ne pas prendre à la légère, et surtout qui demande une réflexion assez poussée.

Mon but aujourd’hui est de vous accompagner dans cette démarche, mais surtout de vous donner quelques pistes pour fixer vos tarifs de manière à assurer votre rentabilité dès le début de votre business.

Tu débarques et tu n’as pas suivi les premiers épisodes du challenge ? Rattrape les par ici ! 👇

Les épisodes du challenge #ObjectifEntrepreneur

RÈGLE N°1 : SURTOUT, NE PAS SE SOUS-VENDRE

Mes petits cookies, surtout ne pas faire cette erreur grave et fatale.

Et je sais de quoi je parle : cette erreur je l’ai commise à mes débuts (et j’ai mis presque 2 ans à m’en remettre).

[ A lire aussi : 11 leçons appris en 4 ans d’entrepreneuriat ]

On pourrait être tentés de croire, quand on se lance, que fixer ses prix en dessous de tous les autres va nous aider de deux manières :

  • Récolter les clients des copains en leur vendant le même produit/service mais moins cher.
  • Se dire que comme on débute, vendre son produit/service moins cher nous « protège » d’une certaine manière. Une réflexion du type « comme c’est pas cher si la qualité est pas encore au top c’est pas trop grave ».
Grave erreur, je vous dis.

Déjà dans la première option, vous vous tirez une balle dans le pied. Certes au début vous allez attirer les clients avides de baisser leurs tarifs à tout prix (et croyez moi, ces clients sont souvent les plus pénibles et les plus exigeants, c’est pas un cadeau). Mais à la longue dès que vous allez vouloir augmenter vos prix (généralement au bout de 1 an) vous savez ce qui va se passer ?

Et bien vos chers petits clients iront à la recherche du prochain débutant qui, comme vous, pratiquera des tarifs encore moins chers. C’est comme ça qu’on plombe un marché (les photographes vous le confirmeront). 

Et dans la deuxième option, c’est pareil. Fixer ses tarifs pour être moins cher que la moyenne sous prétexte « qu’on est débutant » n’est pas une bonne analyse. Vous êtes un professionnel et vous avez le droit, en tant que tel, d’être payé pour votre produit/service.

Quand un nouveau salarié intègre une boîte, on lui enlève une partie de son salaire sous prétexte qu’il ne connaît pas encore tous les process de l’entreprise et donc que, forcément, il est un peu moins performant que ses collègues qui sont en place ? Ça semble absurde.

Et bien dites-vous que c’est la même chose pour vous.

Oui vos produits/services seront moins bons à vos débuts, c’est logique. Mais ça ne justifie pas de les sous-vendre, comme si vous cherchiez à vous excuser de débuter dans votre business.

(tout ce qu’on ne veut pas être)

RÈGLE N°2 : PARTIR D’UN TAUX HORAIRE

Cette règle n°2 aide BEAUCOUP à fixer ses tarifs, surtout si vous débutez comme indépendant, et que vous ne savez pas par où commencer. Et encore plus si vous êtes freelance, ou coach, ou que vous vendez votre temps.

Le concept est simple : pour gagner l’équivalent d’un SMIC 39h (soit 1300€/mois nets) comme autoentrepreneur, sachant que vos charges sont à 24% (j’arrondis), il faut que votre chiffre d’affaire soit d’environ 1800€ par mois (encore une fois j’arrondis mais c’est pour vous donner un ordre d’idée).

1800€ par mois, si vous travaillez 5 jours par semaine à raison de 8h par jour, ça vous donne un tarif de 11,25€ de l’heure soit 90€ par jour).

90€ par jour. Ce tarif signifie que vous gagnerez un SMIC par mois en travaillant tous les jours.

Déjà un SMIC c’est pas beaucoup.

Mais ensuite lorsqu’on y réfléchir, en réalité vous gagnez encore moins que ça.

Parce que un entrepreneur (surtout si vous vendez votre temps/vos services) travaille rarement tous les jours de chaque mois, de chaque année. Il doit passer du temps à prospecter de nouveaux clients et à gérer son entreprise. Et ce temps là n’est pas rémunéré.

Sans compter les vacances qui ne sont pas payées contrairement aux salariés.

Et sans compter également le frais liés à votre entreprise (au minium vos frais de site internet, et vos différents abonnements).

TOUT ÇA POUR DIRE :

Si je vous ai fait ce raisonnement, c’est bien pour que vous preniez conscience de quelque chose :

En dessous de 200€/jour (25€ de l’heure) vous gagnez moins qu’un salarié au SMIC.

 

Alors gardez ce tarif en tête et appliquez-le à votre cas personnel. Ramenez ça au temps qu’il vous faut pour faire telle ou telle mission, rédiger tel ou tel article, réaliser telle ou telle prestation.

Bref jonglez avec ce tarif et faites en sorte que ce soit votre base minimale de revenus.

C’est un peu plus compliqué si vous vendez des produits physiques mais :

  • Si vous êtes artisans créateur, calculez le nombre d’heure passées sur votre création.
  • Ou alors si vous vendez un produit que vous n’avez pas créé posez-vous la question : quelle est la bonne moyenne entre le produit que je dois vendre, et le tarif auquel je le fixe pour atteindre mes 200€/jour ?

Par exemple, vendre un produit par jour à 200€, ou 10 produits à 20€ ne demande pas le même investissement niveau temps et prospection.

(la base de la base)

RÈGLE N°3 : FAUT-IL TERMINER SES PRIX PAR 9 OU PAR 0 ?

Cette question revient régulièrement lorsqu’il s’agit de fixer ses tarifs (surtout si on vend un produit). Faut-il terminer son chiffre par un 9 ou par un 0 (ou même par un 7 selon certaines écoles) ?

Il n’y a pas de réponse unique à cette question, tout est en fait une question de psychologie des prix.

Je vais être extrêmement simpliste dans ma réponse (les experts en marketing me pardonneront), car dans cet article mon objectif est de vous aider à fixer vos tarifs de manière concrète dès à présent. Pas de vous faire un cours sur la psychologie de la vente.

Fixer ses tarifs en les terminant par un 9 (ou par un 7)

Du type 9,99€ ou 99€ ou encore 999€.

C’est une stratégie à privilégier pour les audiences qui cherchent « à faire une bonne affaire ». Utiliser le 9 donne une impression de « pas cher » .

Alors qu’on va pas se mentir entre 99€ et 100€ il n’y a qu’un euro de différence.

Mais psychologiquement la différence est énorme.

Je vous conseille donc cette stratégie si vous vendez vos produits/services à des clients qui ne roulent pas sur l’or.

Fixer ses tarifs en les terminant par 0

0 c’est un compte rond. C’est simple, clair, précis.

Terminer son tarif par un 0 c’est souvent donner l’impression d’une offre premium. D’une offre dans laquelle on a rien a cacher et qui vaut son pesant d’or (tout cela à prendre avec les pincette de l’interprétation inconsciente bien entendu).

A privilégier donc pour des produits très qualitatifs, ou dans le cadre d’une stratégie (qu’elle soit globale à votre business ou pas) assez élitiste. Une stratégie du type « ici on ne s’adresse qu’aux personnes sachant investir, pas à ceux cherchant la bonne affaire ».

(Quand Loki a volé le cube cosmique et trouvé le bon tarif pour le revendre)

RÈGLE N°4 : PAS CHER NE SE VENDRA PAS PLUS

Encore une règle qui tient plus de la psychologie que d’autre chose.

C’est une erreur de penser que fixer ses tarifs moins cher que tout le monde, vous aidera à trouver plus de clients.

➡️ Soyons clairs : si vous avez le choix entre deux restaurants proposant une magnifique assiette de spaghettis bolonaises. L’un d’eux la facture 3€ et l’autre 9€, vers qui irez-vous ?

Fort à parier que vous serez méfiants de l’assiette à 3€. Ce n’est pas commun pour un restaurant, et cela pose des questions sur l’hygiène ou même la qualité du plat.

➡️ Prenons le même exemple mais à un niveau supérieur. Vous vous rendez dans un restaurant gastronomique luxueux. Tous les plats à la carte sont aux alentours de 70€, sauf une assiette qui est à 19€. Allez-vous prendre cette assiette ?

Non, je ne pense pas (en tout cas je ne le ferais pas). Car cette assiette donne l’impression d’être de qualité inférieure à toutes les autres.

Alors ne soyez pas cette assiette à 19€. Soyez l’assiette de langoustine à 200€. Ou à défaut le sauté de veau mitonné à la truffe à 80€.

Soyez soit dans les tarifs moyens, soit très supérieurs à tous les autres. C’est d’ailleurs un bon moyen pour se différencier (à condition de justifier ce prix supérieur).

Être moins cher ne vous aidera pas à vendre plus, c’est scientifiquement prouvé (par l’assiette de langoustine, mais pas que).

RÈGLE N° 5 : CROIRE EN SES TARIFS

C’est quelque chose qu’on ne nous dit pas, quand on commence dans l’entrepreneuriat. Quelque chose que j’ai appris à mes dépends.

Il se passe un truc particulier lorsqu’on essaie de vendre ses produits/ses services à un prix auquel nous-même ne croyons pas.

Ça ne fonctionne pas.

On a beau tout essayer, on expérimente seulement des refus.

Et cela même lorsque le tarif en question est largement dans la moyenne (voir en dessous de la moyenne).

Pourquoi ? Et bien je pense sincèrement que lorsque vous même ne croyez pas en vos tarifs, lorsque vous avez l’impression « d’arnaquer » la personne en face de vous, ou que vous pensez « que votre tarif est trop haut », et bien d’une manière ou d’une autre la personne en face de vous le ressentira.

Je ne saurais pas dire si ça se passe au niveau de la communication non verbale (PNL), ou simplement sur un plan plus mystique. Mais j’ai tiré cette conclusion de mes propres expériences (et de celles de copains entrepreneurs), et elle est sans appel.

Tant que vous ne croyez pas en vous et en vos tarifs, les gens n’y croiront pas non plus.

Du coup il est primordial, vital, pour votre business que vous travailliez sur votre confiance en vous, car elle est directement corrélée à vos tarifs.

Prenez ce conseil de la part d’une freelance qui a mis presque 2 ans à arriver à dépasser la barre des 250€/jour.

(et la Force te dit de pas être à moins de 200€/jour)


Voilà mes petits cookies, mes 5 règles essentielles pour fixer ses tarifs lorsqu’on débute. Bien entendu, je vous encourage à augmenter tout ça dès que possible. Dès que vous vous sentez assez en confiance pour le faire.

Rappelez-vous : dans le super building entrepreneuriat il y a un plancher, mais pas de plafond !

 

 

16 Comments

  1. Merci Aline ! Ca fait VRAIMENT du bien de lire ça !!

    Bonne journée à toi,

    Sabrina

    • Hello Sabrina, merci à toi pour ton retour 😍
      C’est un sujet tellement important je trouve ! On devrait le hurler sur tous les toits !

  2. Bonjour Aline,
    Je suis justement en pleine étude de tarifs donc ton article tombe à pic. Même si je connaissais les grandes lignes, lire les conseils et expériences des autres entrepreneurs permet de gagner en confiance en soi et OSER. Merci !

    • Hello Stéphanie !

      Quel plaisir de te lire ici je suis absolument FAN de ton blog 😍
      Merci pour ton retour, et si cet article a pu t’aider ne serais-ce qu’un tout petit peu alors je suis la plus heureuse !

      A très vite,
      Aline

    • Merci Aline !!
      Ça me fait trop plaisir parce que je pense la même chose de ton blog, j’aime beaucoup ce que tu proposes ! Je suis discrète mais je sais déjà qu’on aura l’occasion de se recroiser 😉

  3. Aipaminomdas Reply

    Un article intéressant et rare (et tu sais que tout ce qui est rare es cher ahahaha)
    Relativement à la terminaison des prix ..,9 ou ..0 ou ..9,99, c’est un peu secondaire mais important.
    La fixation de ses tarifs, c’est un élément important et comme dans la plupart des autres domaines le nécessaire est de croire en soi, de se faire confiance.

    • Merci pour ton retour ça me fait vraiment plaisir !
      Je suis d’accord : être bien dans sa tête par rapport à ses tarifs c’est la BASE mais trop peu de gens le disent (ou en ont même conscience). Le reste vient après. Il faut savoir fixer un prix sur sa propre personne (son temps, sa capacité à créer des produits ou à en vendre) et tout de suite ça touche à l’égo … alors ça complique tout !

  4. C’est vrai que fixer ses tarifs ne doit pas être évident du tout… d’un côté on trouve ça cher mais d’un autre côté il faut bien qu’on vive et qu’on ai quelque chose à manger dans notre assiette, non ? ^^

    • Haha c’est exactement ça (et c’est bien ce qui rend la tâche aussi difficile) mais il ne faut pas non plus se sous-vendre sous prétexte qu’on a pas une grande confiance en soi (et donc en son travail) !

  5. Coucou Aline !
    Je découvre par hasard ton blog, et je suis déjà presque amoureuse <3 Un vrai petit trésor 🙂
    Merci pour ta bonne humeur, ta sincérité, et ta simplicité !

    • Hello Cynda, merci pour ton commentaire ça me fait super plaisir 😻
      J’espère que la suite te plaira tout autant !

  6. Bonjour,
    Je suis entrepreneuse depuis …hooo j’ai commence en 2010…mais je suis vraiment opérationnel depuis ..mais surtout plus Pro depuis 2016…et j’ai encore du chemin.
    Je voulais juste vous dire que j’ai fais l’expérience du prix bas…et du prix haut gamme.
    Tout d’abord attention, mes produits ont évolués…afin de s’adapter a mes prix…et j’ai du travailler le produit + tout le processus du collis, emballage, bref..tout afin de justifier un service…un peu haut gamme.
    A mes débit, effectivement je n’ai pas mis cher, mes produits c’étaient de la revente…mais à ma grande surprise…on au sait m’appeler pour payer en 3 fois, voies 5…et je courraos partout à chaque commande…si encore j’avais perdu quelques kilos…mais non…juste du temps…et de l’argent…
    Du coup, un jour, j’ai dit stop, et mes prix vont avec ma nouvelle gamme de service…maintenant les discours sont…vos produits sont chers…je ne prends pas la peine de répondre…y a ceux qui viennent et savent que c’est de l’inédit…ceux lui pinaillent quelques soit le prix …et finalement n’achète pas..et vous passez votre temps a faire des devis.
    Petit conseil: Le maitre mot…c’est observation et réaction. Quand vous contatez qu’une étape de votre business n’est pas a la hauteur..NE PERDEZ PAS DE TEMPS A LA MODIFIER voir à l’éliminer.
    Autre point avec lequel j’ai eu à faire:
    Autres conseils: Les proches ne servent à rien…je m’explique..la famille…les amis…les collégues…sont dans 3 groupes:
    1/ jm’en fou de ce que tu fais..tu m’en parles sans arrêt…on fait plus rien ensemble..est ce que sa fonctionne..bref. =>ils ne comprennent votre besoin, votre environ, vous les Soulez or vous étiez si proches avant…
    2/ C’est trop bien ce que tu fais !! C’est trop bien ce que tu dis !! C’est trop bien ton idée!! C’est top jten achète !! Bref tout ce que vous dites ou faites et top…et c’est LE GROS PLUS qui vous fera plaisir ai début…SI SI JE VOUS ASSURE…mais avec le temps vous ne leur direz plus grands choses, car c’est pas objectif…c’est affectif…mais très boosteur ai début.. Dans ce groupe, certains vous l’acheront si vous n’êtes pas millionnaire dans les 3ans…Lol
    3/ Hum..ha wouai tu fais ça !? Hummm ben pourquoi…y en a plein !? C’est la crise..wouai bon sa te passera…et j’en passe. Et méfiez vous comme la peste de ceux qui écoutent avec l’éventualité de piquer vos idées si, SI VOUS RÉUSSISSEZ !!

    CONCLUSION:
    1/ AYEZ CONFIANCE EN VOUS, AYEZ CONFIANCE EN VOS ERREURS QUI VOUS FERRONT AVANCER. AYEZ CONFIANCES EN VOS REUSSITES QUI VOUS RÉCOMPENSERONT. Mais attention restez tout de même a l’écoute des réactions, conseils de tout votre entourache (proche + lointain).
    2/ NE STAGNEZ PAS…sachez développer votre idée…si elle vous en amené une autre …qui facilement réalisable…trouver un créneaux, une période pour la réaliser…ce que vous apprendrez pour l’un servira pour l’autre…
    DÉVELOPPEZ VOUS, FORMEZ VOUS, moi je suis à la bourre je les découvre tout juste toutes ces bloggeuses qui sont des mines d’or d’information…

    Voilà c’était juste un petit message d’expérience et d’encouragement. Bien à vous tous!!! Et courage sur le chemin..

    • Hello Sloandy,

      Merci pour ce beau partage d’expérience et la motivation qui va avec ! Je suis d’accord avec chacun de tes mots 💕
      J’espère que beaucoup de personnes liront ton commentaire 😉

  7. Super article(utile qui plus est) qui rebooste et réconforte, merci!!

  8. Bonjour,
    Merci pour cet article et tous les autres! Très utile! c’est compliqué de fixer des tarifs effectivement.
    Vos articles sont précieux pour apprendre plein de choses , et quoi de mieux que de parler de votre propre expérience pour aiguiller les autres!

    • Hello Marlène, merci beaucoup pour ton retour ! Si certains de mes articles ont pu t’aider alors je suis la plus heureuse 😍

Write A Comment