Réduire son temps de travail : possibilité ou utopie pour les entrepreneurs ? 

03 Juin 2024

Aujourd’hui, on va voir s’il est possible de réduire son temps de travail en tant qu’entrepreneur. Et pour répondre à cette interrogation, on va parcourir différents sujets tels que les limites de l’hyperproductivité liée à la hustle culture, la viabilité de la tendance montante du slowpreneuriat, les deux questions à vous poser pour savoir si vous pouvez réellement travailler moins, etc.  

L’objectif est de vous aider à déterminer s’il est réaliste de diminuer votre nombre d’heures de travail tout en réussissant à développer votre entreprise. Et spoiler alerte : même si ralentir le rythme nécessite une approche très réfléchie, le surmenage et le burnout ne sont pas des passages obligés dans le monde de l’entrepreneuriat. Allez, c’est parti !

LES LIMITES DE LA HUSTLE CULTURE ET DE L’HYPERPRODUCTIVITÉ AU TRAVAIL

La société valorise le travail acharné 

La société glorifie le fait de travailler dur pour réussir, un peu comme s’il était normal de souffrir dans la sphère professionnelle. C’est en partie de là qu’est née la hustle culture, aussi appelée la culture de l’agitation, de l’hyperproductivité ou de la surperformance. 

Vous l’avez d’ailleurs certainement constaté, aujourd’hui, les réseaux sociaux relaient beaucoup de vidéos pseudo motivationnelles où l’on nous dit que le succès vient avec le travail acharné. Et cette croyance a donc tendance à s’ancrer profondément dans nos têtes d’entrepreneurs.  

L’entrepreneuriat mène parfois au surmenage

Si pour certains entrepreneurs la culture qui prône le fait de se démener à outrance pour réussir motive, pour d’autres ce modèle est source de stress et peut littéralement mener à un épuisement voire à un surmenage professionnel.

En effet, dans la majorité des cas, l’entrepreneuriat est une passion. Et qui dit passion dit difficulté à réduire son temps de travail et à définir des limites pour préserver sa santé physique, mentale et son équilibre entre sa vie pro et sa vie perso.

D’ailleurs, j’entends parfois des entrepreneurs expliquer que c’est uniquement après être parti en vacances qu’ils ont pris conscience qu’ils avaient en effet besoin de repos !

Quand la réduction du temps de travail rime avec un sentiment de culpabilité 

Le mindset joue un grand rôle dans le fait de réussir à réduire son temps de travail. En effet, beaucoup d’entrepreneurs ont cette croyance que le moindre moment disponible dans leur vie doit être dédié au fait de développer leur business. Les moments de repos sont alors souvent vécus avec de la culpabilité. 

J’ai d’ailleurs une anecdote à ce sujet. Lorsque j’ai lancé mon entreprise TheBBoost, je me sentais libre de travailler quand je le voulais. Puis, j’ai recruté les membres de mon équipe et je me suis mise à culpabiliser lorsque je me permettais d’aller déjeuner avec des amis alors que ma team travaillait (même si j’avais de mon côté travaillé jusqu’à 22 h la veille au soir 🤯).

  

LE SLOWPRENEURIAT : LA NOUVELLE TENDANCE POUR RÉDUIRE SON TEMPS DE TRAVAIL 

Il y a eu en quelque sorte 3 grandes phases dans le milieu de l’entrepreneuriat : 

  • La période pré COVID → La hustle culture et l’hyperproductivité étaient au centre du modèle entrepreneurial.
  • La période COVID → Un grand nombre de business a vu le jour et s’est développé assez facilement grâce au boom du digital (les solutions logistiques se sont multipliées et les ventes en ligne ont décollé). Beaucoup de personnes se sont alors rendu compte qu’elles ne voulaient plus travailler de manière acharnée au détriment de leur vie personnelle. 
  • La période post COVID → Le retour à la réalité et la grande désillusion prennent place 😔. La quantité de travail à fournir pour réussir à développer un business augmente de nouveau, car les produits se vendent moins facilement, la concurrence est rude, les marchés sont saturés, l’inflation pointe le bout de son nez, etc.  

C’est alors que se développe de plus en plus la tendance du nouveau lifestyle du « slow » qui englobe entre autres :

  • Le slowliving → vivre plus lentement.
  • Le slowpreneuriat → réduire son temps de travail en développant un business qui est au service de son quotidien idéal, et non l’inverse !  

LE BON MOMENT POUR DIMINUER SES HEURES DE TRAVAIL EN TANT QU’ENTREPRENEUR   

Identifiez les raisons pour lesquelles vous avez créé votre entreprise  

Lorsqu’on entreprend, c’est pour l’une des deux raisons suivantes : 

  • Pour nous permettre d’avoir le quotidien et la vie que l’on souhaite → être libre géographiquement, financièrement, avoir du temps pour soi, sa famille ou ses amis, etc. 
  • Parce que l’on est animé par l’envie de créer une entreprise qui change le monde. On est alors souvent prêt à sacrifier son lifestyle pour sa mission et à admettre que nos journées sont rythmées par nos contraintes business (c’est mon cas et j’adore ça 😄).

Alors, oui, on peut créer un business en ayant une mission et en souhaitant que cette entreprise nous permette d’avoir la vie de nos rêves. Mais généralement, une des deux options prédomine. 

Et vous allez voir, dans les lignes qui suivent, qu’en fonction de la catégorie dans laquelle vous vous situez, la réponse à la question « pouvez-vous travailler moins et développer votre business ? » ne sera pas la même 😉. 

Soyez conscient que vous ne pouvez pas bâtir un énorme business sans y consacrer du temps 

Je ne connais pas d’entrepreneurs qui ont réussi à créer une grande entreprise, à recruter une équipe, à générer un énorme chiffre d’affaires, etc., tout en travaillant dès le début de leur activité seulement 10 heures par semaine ! 

Je pense que c’est un fait, tous les entrepreneurs qui bâtissent de grands business sont de grands travailleurs, même s’ils arrivent par la suite à réduire le rythme.   

Développez une entreprise au service de votre quotidien si vous souhaitez travailler moins

Réduire son temps de travail est possible en créant un business au service d’une slow life. Le tout est d’accepter d’avoir un peu moins d’impact sur le monde (même si vous réussirez quand même évidemment à toucher vos clients, les prospects qui consomment vos contenus, etc.). 

Il est donc tout aussi faux :

  • D’affirmer que le développement d’un business est automatiquement associé à l’épuisement.
  • Que de dire qu’il est possible de créer une entreprise florissante qui change la face du monde en travaillant seulement deux heures par semaine dès le lancement de son activité !

Travaillez de manière efficiente pour développer votre business en un minimum de temps

En business, l’équation suivante ne fonctionne pas : si 3 heures de travail génèrent 3 000 euros, alors 6 heures de travail généreront 6 000 euros ! Et heureusement, car, s’il faut par exemple 90 heures par semaine de travail pour générer 500 000 euros, alors aucun entrepreneur n’arriverait au million d’euros 😅.

C’est pourquoi l’idéal est que lorsque votre business se développe, sa courbe soit exponentielle. Pour ça, vous devez réussir à devenir plus efficient dans votre manière de travailler grâce à :

C’est en mettant vos efforts dans les bonnes actions pour maximiser vos résultats que votre entreprise va continuer de croître sans être reliée directement à votre nombre d’heures de travail 🎉.     

Réduisez votre nombre d’heures de travail uniquement lorsque votre business commence à se développer 

Lorsque votre entreprise atteint un certain niveau, vous pouvez alors envisager de réduire votre temps de travail en maintenant vos résultats, voire en étant en légère croissance. 

C’est ce que j’ai fait après avoir atteint le million d’euros de chiffre d’affaires. J’ai alors décidé, durant une année, de réduire mon temps de travail à environ 25 heures par semaine (ce qui correspondait clairement à un mi-temps pour moi 😅). Durant cette période, j’ai même réussi à augmenter légèrement mes résultats. Eh oui, il est parfois nécessaire de lever le pied et de laisser le business continuer sur sa lancée, au moins un moment. Par contre, cette année j’ai décidé de passer un nouveau cap et de lancer de nouveaux projets, comme le fait de racheter l’entreprise Pose Ta Dem. J’ai donc remis de l’eau dans le moulin en augmentant mes heures de travail.

Je pense qu’il faut voir l’entrepreneuriat un peu comme une trottinette 🛴. Parfois, vous donnez une impulsion pour avancer, vous levez le pied puis vous recommencez. Le tout est de le faire intelligemment. Ne donnez pas inutilement de grandes impulsions alors que ce n’est pas nécessaire. Et à l’inverse, n’attendez pas trop longtemps pour fournir des efforts au risque que la trottinette s’arrête !   

LES DEUX QUESTIONS À VOUS POSER POUR SAVOIR SI VOUS DEVEZ TRAVAILLER PLUS OU RALENTIR LE RYTHME

Pour savoir si vous devez travailler moins ou travailler plus au sein de votre business, répondez aux deux questions suivantes (gardez en tête qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses 😉) : 

  • Quel est votre objectif avec l’entrepreneuriat ? Voulez-vous construire un business au service de votre quotidien ou un business au service de votre mission ?
  • À quelle vitesse souhaitez-vous avoir des résultats ? 

Concernant cette deuxième question, sachez qu’il y a, en effet, une corrélation directe entre la vitesse à laquelle vous allez atteindre vos objectifs et la quantité de travail que vous allez investir dans votre entreprise. 

Je vais vous donner deux exemples qui ne peuvent pas fonctionner (sauf cas exceptionnel) : 

  • Vous voulez avoir 10 000 clients en seulement un an, atteindre le million d’euros de chiffre d’affaires rapidement, MAIS vous ne voulez travailler que deux heures par jour dès le début de votre activité. 
  • Vous voulez construire un quotidien dans lequel vous êtes ultra libre, travailler seulement 10 heures par semaine, MAIS vous recrutez une équipe de dix personnes et vous vous laissez guider par les contraintes de votre business. 

LES 3 POINTS À RETENIR CONCERNANT LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL ET L’ENTREPRENEURIAT

Voici les trois points à retenir concernant le temps de travail dans le monde de l’entrepreneuriat : 

  1. L’entrepreneuriat n’est pas la solution magique pour réduire son temps de travail ! Toutes les personnes qui vous vendent ça ne disent pas la vérité.
  2. La définition que vous donnez au fait de développer votre business détermine le nombre d’heures que vous devez travailler. Par exemple, est-il possible de passer de 3 000 euros par mois à 200 000 euros en travaillant moins ? Non. Par contre, est-il possible de passer de 1 000 euros à 3 000 euros en travaillant moins ? Oui, pourquoi pas. 
  3. Votre business fonctionne par cycle. Apprenez à travailler de manière efficiente pour gagner en productivité et acceptez d’investir plus de temps lorsque c’est nécessaire, pour pouvoir ralentir le rythme lors de périodes plus propices. 

Vous l’avez vu, la hustle culture et l’hyperproductivité sont très présentes dans notre société. Pour réussir à réduire son temps de travail, il faut donc avant tout travailler de manière efficiente et intelligente. Et même si le slowpreneuriat est possible, n’oubliez pas d’identifier les raisons pour lesquelles vous avez créé votre entreprise avant d’essayer de réduire votre rythme de travail. En effet, bâtir un empire sans y consacrer du temps est impossible. Par contre, construire un business au service de votre quotidien en travaillant peu est réalisable. Enfin, souvenez-vous que votre entreprise fonctionne par cycles. Vous allez donc parfois devoir travailler plus et fournir des efforts pour ensuite pouvoir travailler moins ! Sachez que toutes ces réflexions sont évidemment liées à mon expérience et sont donc subjectives. C’est pourquoi je suis très curieuse d’avoir vos retours, vos réflexions et votre propre expérience sur le sujet. Alors, n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cet article ou à m’envoyer un message sur Instagram.    

Vous aimerez également

Biais cognitifs : définition et cas pratiques pour apprendre à les repérer et limiter leur impact sur vos prises de décisions

Biais cognitifs : définition et cas pratiques pour apprendre à les repérer et limiter leur impact sur vos prises de décisions
Laissez-nous un petit commentaire 🍪

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}