Pour devenir auto entrepreneur, faut il mieux se lancer à temps plein ou temps partiel ? www.thebboost.fr #entreprendre #freelance #autoentrepreneur #blogging

DEVENIR ENTREPRENEUR À TEMPS PARTIEL OU À TEMPS PLEIN ?

Hello les (futurs) entrepreneurs ! Aujourd’hui je vais vous demander d’éclaircir un dernier point sur votre rêve d’entrepreneuriat. Allez-vous vous devenir entrepreneur à temps partiel ou à temps plein ?

Est-il obligatoire d’être à temps plein pour réussir ?

[ À lire aussi : les qualités nécessaires pour devenir entrepreneur ]

La question va vous sembler un peu simple, voir ridicule, et je suis sûre que votre réponse est déjà prête. Mais je veux quand même prendre avec vous le temps de considérer toutes les options.

Piscine et entrepreneuriat :

Laissez-moi vous raconter une histoire d’abord, une belle métaphore. Ceux qui me suivent sur Instagram savent que j’aime faire de ma maladresse quotidienne l’occasion de réécrire les Fables de La Fontaine, version entrepreneuse 2018. Dernière histoire en date : mon Kindle dans la piscine.

Je passe actuellement le mois d’août perdue en plein milieu de la Haute-Savoie. J’ai donc le temps d’observer les vaches  la nature environnante. J’ai également la chance d’être dans une grande maison d’hôtes avec piscine, où il y a beaucoup de passage. Et durant ces nombreux passages, j’ai pu remarquer 2 grandes tendances en matière de piscine.

Il y a ceux qui plongent directement dedans.

Et ceux qui prennent le temps de se mouiller petit à petit, avant de se lancer.

Vous voyez où je veux en venir ?

Choisir de devenir entrepreneur à temps plein ou à temps partiel, c’est un peu choisir entre le camp des plongeurs spontannés, et celui des plongeurs raisonnés.

Je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation de bon ou de mauvais choix. Je pense que tout va dépendre de vos objectfs, de votre personnalité, mais aussi de vos capacités (financières, familiales, etc.).

A vous de choisir ce qui vous correspond le mieux !

(Bilbo, cet entrepreneur aventureux)

DEVENIR ENTREPRENEUR À TEMPS COMPLET

Sauter dans le grand bain. Tout de suite. Sans (vraiment) réfléchir.

Les avantages :

⇢ Comme dit ma grand mère, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Autrement dit, en vous lançant directement à temps plein, vous allez vous retrouver projetés dans votre nouvelle vie sans préambule. Pas d’autre choix que celui d’apprendre à vous débrouiller au fur et à mesure.

⇢ Se lancer à temps plein c’est aussi se donner à 100%, investir tout son temps et son énergie dans son projet. Si celui-ci est bien préparé, devenir entrepreneur à temps complet permet de faire décoller son business beaucoup plus vite.

Les inconvénients :

Si vous manquez de préparation, si votre concept de business c’est pas au top, ou si vous vous lancez sans trop réfléchir …

Devenir entrepreneur à temps complet en étant mal préparé multiplie les chances d’échec, et rien de pire qu’un mauvais départ pour vous dégoûter de l’entrepreneuriat. De même, attention à un départ trop précipité et à des finances mal évaluées (surtout si vous choisissez un statut autre que celui d’auto-entrepreneur).

A retenir donc : se lancer à temps plein dans un business mal préparé ne vous aidera pas à en tirer quelque chose de bien, au contraire ! Assurez-vous que tout soit bien ficelé (comme un bon saucisson) avant de vous lancer !

 

DEVENIR ENTREPRENEUR À TEMPS PARTIEL, EN ATTENDANT DE PASSER À TEMPS COMPLET

Autrement dit, lancer votre business en parallèle de votre activité principale (que ce soit une activité salariée, ou même un autre business qui vous rapporte déjà de quoi vivre).

Les avantages :

Vous avez une vraie tranquillité d’esprit, et le temps de tester votre concept. Vous avez le temps de regarder comment vos clients réagissent, d’ajuster certains détails (ou même tout le concept en entier), de faire des erreurs, d’échouer, de recommencer. Tout cela sans prendre le risque de vous retrouver à la rue (comment ça je dramatise ?).

Les inconvénients :

En fait je ne vois pas trop d’inconvénients à cette solution, qui me paraît quand même la plus sûre. Personnellement, je suis une entrepreneuse qui aime la sûreté. Je ne fais pas de grands paris, je ne prends jamais de risques que je n’ai pas sérieusement évalués en amont.

Si je devais retenir des points « négatifs » ce serait les suivants :

⇢ La charge de travail qui peut être très importante. Il peut être dur (voir même particulièrement éprouvant) de devoir gérer un travail à temps plein, le lancement de sa nouvelle activité, ainsi que sa vie de famille/vie sociale. Préparez-vous donc à bousculer votre emploi du temps, et à presque doubler votre charge de travail hebdomadaire. 

⇢ Ce qui est un statut temporaire, c’est à dire une solution « le temps que votre business se mette en marche » peut parfois devenir une solution permanente … Alors que ce n’était pas forcément votre objectif ! Je vous conseille donc de vous fixer une deadline dès le début (par exemple 6 mois, ou 1 an). La situation sera donc clairement « transitoire », et cela vous évitera de vous réveiller dans 5 ans, toujours au même niveau. 

 

CHOISIR DE DEVENIR ENTREPRENEUR À TEMPS PARTIEL UNIQUEMENT

On parle souvent peu de cette solution, mais elle existe et peut être tout aussi intéressante que les autres.

Certains d’entre vous ont peut être cruellement envie de se lancer, de gagner de l’argent avec leur activité, mais ont peur de l’insécurité que procure l’entrepreneuriat à temps complet. Ou alors, peut être que certains d’entre vous adorent leur métier actuel, mais ont en parallèle une passion avec laquelle ils souhaiteraient gagner une peu d’argent.

Devenir entrepreneur à temps partiel peut être une vraie solution.

Vous aurez alors un emploi/un activité principale, et votre business en parallèle.

Les avantages :

⇢ Le premier vrai avantage, est l’absence totale de pression côté chiffre d’affaire. Votre business ne sera là que pour « mettre du beurre dans les épinards » (excusez la vulgarisation, votre business vaut mieux qu’une plaquette de beurre, promis). Vous aurez donc une vraie tranquillité d’esprit

⇢ Votre passion vous permettra de gagner de l’argent, mais restera tout de même une passion. En effet, on devient souvent entrepreneur dans un métier qui nous passionne. Sauf que ce qu’on ne nous dit pas, c’est qu’exercer sa passion tous les jours, et y associer un stress lié aux revenus, peut tuer cette passion à long terme. Et il n’y a rien de plus dommage que cela.

⇢ Vous avez le luxe extraordinaire de pouvoir choisir vos clients / vos missions / vos réalisations. Et de refuser ceux qui ne vous intéressent pas. Vous avez le privilège (rare) de faire exclusivement ce que vous avez envie de faire.

Les inconvénients :

⇢ Lancer son business peut vite devenir chronophage et prendre le pas sur tout le reste. Si votre décision est d’en faire une activité secondaire uniquement, attention à ne pas vous laissez happer niveau temps par votre activité ! Celle ci doit rester secondaire, un plaisir, et ne doit pas devenir une contrainte de temps ou d’organisation. Définissez vos envies, vos objectifs, dédiez un certain nombre d’heures hebdomadaires à votre business et tenez-vous-y (dans la mesure du possible 😁). 

(le plaisir d’être entrepreneur à temps partiel et de faire ce qu’on veut, quand on veut)

MON EXPÉRIENCE PERSONNELLE

Je vous le disais un peu plus haut, je ne suis pas une entrepreneuse qui aime les risques inconsidérés. Je réfléchis beaucoup, prépare énormément, et de manière générale je ne me lance que si je suis (quasi) sûre de moi.

Pourtant devenir entrepreneuse c’était mon rêve, mon objectif ultime. J’ai donc choisi de me lancer directement dans le grand bain ! J’ai travaillé 7 mois à Monoprix comme caissière (bonjour le glamour) pour mettre l’équivalent de 3 mois de salaire de côté, et je me suis lancée dans la photographie.

Est-ce que ça a été facile ? Au début non, absolument pas. Il m’a fallu environ 6 mois pour arriver à récupérer un SMIC.

Est-ce que je le regrette ? Absolument pas. Je pense que si je devais recommencer, je procèderai de la même manière. Des fois rien de tel qu’un bon coup de pied au 🍑 pour se lancer !


En résumé :

On pourrait dire qu’en tant que futur entrepreneur vous avez 3 possibilités :

  • sauter dans le grand bain et et vous lancer à temps plein
  • devenir entrepreneur à temps partiel dans un premier temps, puis à temps plein lorsque vous vous sentirez prêts
  • vous lancer à temps partiel uniquement

Et non, il n’est pas du tout obligatoire d’être entrepreneur à temps plein pour réussir ! Tout dépend de vos objectifs !

Quelle solution vous avez choisie vous mes petits cookies ? Quel a été l’argument principal ?

4 Comments

  1. Je suis également entrepreneuse et je le suis à temps complet. Je t’avoue qu’il y a des choses dans ma vie qui m’ont un peu facilité le fait que j’ai pu directement le faire à temps complet sans avoir forcément de salaire au début. Mais cela peut être une source de questionnement pour ceux/celles qui ne savent pas trop comment s’y prendre. Il ne faut pas se mettre dans la m***, il faut à toux prix jouer sur la carte de la sûreté, du coup je pense que le faire à temps partiel peut être une chose de bien. Ça demande du temps, certe, mais à l’avenir on risque de fortement être ravie de l’avoir fait 🙂

    • Hello ! Merci pour ton retour et ton partage d’expérience 😘
      C’est sûr que lorsqu’on a la possibilité (et l’envie) de se lancer à temps complet dès le début, il faut le faire !
      Mais pour ceux qui n’en ont pas les moyens, ou qui ont besoin d’être rassurés au début le temps partiel peut être une très bonne option effectivement. L’essentiel est d’atteindre ses objectifs, qu’importe le temps que cela prend !

  2. Par rapport à la 2de solution : entrepreneur à temps partiel en attendant, je vois un point negatif (car je le vis) c’est que je trouve mes journées en entreprise bien fadasses et je suis démotivée voir malade de perdre mon temps au bureau . Mais bon, faut bien gagner sa croute en attendant que le business décolle 😣😢

    • Coucou Mélissa, j’imagine bien à quel point ça doit être frustrant ! Mais dis toi que ce n’est que temporaire, et que l’argent que tu gagnes dans ton entreprise sera celui qui fera vivre ton business au tout début. Et puis peut être que tes collègues de maintenant pourraient être tes futurs clients, tu as parlé de ton projet avec eux ? 😉

Write A Comment