Comment gérer la critique ? 6 méthodes efficaces

10 Jan 2022

Aujourd’hui, on va voir comment gérer la critique. Il peut s’agir de remarques de vos proches, de commentaires de votre audience, de feedbacks de vos pairs concernant votre activité, etc. C’est un fait, les critiques font peur, génèrent en nous des émotions négatives et empêchent même parfois de passer à l’action.

Avec mon business TheBBoost et les dizaines de milliers de personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux, j’ai dû apprendre à faire face à la critique, aux attaques gratuites et aux avis bienveillants, mais non sollicités. Je vais donc vous donner mes conseils pour gérer la critique efficacement. Et en toute fin d’article, je vous parlerai de ma « liste magique ». Vous verrez que cette astuce vous aidera à mieux faire face à toutes les remarques que l’on pourra vous faire !

1. SUPPRIMER LES CRITIQUES GRATUITES ET LES INSULTES 

Je vais vous donner mon plan d’action pour gérer la critique. Mais avant toute chose, mettons-nous d’accord sur la définition du mot « critique » : porter sur quelqu’un ou quelque chose un jugement défavorable en en faisant ressortir les défauts, les erreurs, etc. 

Donc, dans les lignes qui suivent, je vais évoquer la critique comme un retour que vous recevez et qui génèrent en vous une émotion négative. Et ce, qu’il s’agisse d’attaques gratuites, d’insultes ou de critiques constructives. 

Vous le savez, la critique négative ne mène à rien et peut prendre différentes formes : 

  • Insulte.
  • Attaque gratuite.
  • Commentaire déplacé.
  • Jugement, etc.

Ces remarques souvent désobligeantes peuvent venir de vos abonnées, de vos pairs, de vos clients, de vos proches ou même d’anonymes. 

Le pire est que ce type de médisances ou de reproches sont souvent portés sur un point qui n’a rien à voir avec votre activité ou le sujet sur lequel vous vous exprimez. 

Par exemple, vous publiez une vidéo sur votre domaine d’expertise et un internaute critique votre physique (c’est du vécu 🙄).

Dans ce cas, gérer la critique, c’est commencer par supprimer le commentaire, le message, etc. Ne prenez pas la peine de répondre ou d’entamer une discussion. Vos réseaux sociaux et vos plateformes sont vos espaces (même si vous n’êtes évidemment pas propriétaires d’Instagram, YouTube, etc.).

Vous avez donc le droit de faire disparaître une insulte, un contenu stérile ou une remarque désobligeante. 

Une critique négative peut faire mal, peut blesser. Si c’est le cas, ne restez pas seuls et n’hésitez pas à en parler autour de vous, à des proches bienveillants. 

2. NE JAMAIS RÉAGIR À CHAUD À UNE REMARQUE

Autre salle, autre ambiance ! Parlons maintenant de la critique constructive. Elle peut être ou paraître positive, mais le premier impact se traduit souvent, chez nous, en émotions négatives. 

Ce genre de commentaires, et souvent de conseils non sollicités, peut être amené avec plus ou moins de bienveillance et de différentes manières : 

  • Messages privés.
  • Emails.
  • Commentaires sur les réseaux sociaux.
  • Retour, en face à face, etc.

Gérer la critique dans ces conditions est délicat. Mon conseil est de ne pas répondre à l’instant T ! Attendez quelques heures que vos émotions retombent un peu. C’est normal de réagir de façon épidermique face à des critiques ou à un feedback négatif, même si la personne en face de vous a raison. 

Donc, la meilleure façon de faire face à la critique est d’abord de ne pas entrer directement en confrontation. Répondez à tête reposée, même si la situation vous semble urgente. 

3. ANALYSER POURQUOI LA CRITIQUE BLESSE   

La crainte de ne pas plaire à tout le monde  

Développer un business grâce à Internet, pour gagner en visibilité, c’est génial. Par contre, le revers de la médaille est que les internautes ont tendance à beaucoup plus se défouler que dans « the real life » !

Ça ne veut évidemment pas dire que, dans la « vraie vie », les personnes qui vous entourent et que vous croisez sont toutes des bisounours. Cependant, elles osent moins vous faire part de leurs opinions à tout va. 

Vous le savez, plusieurs internautes se sentent protégés derrière leur écran. Et pire, certains se sentent même investis d’une mission, celle de vous dire tout ce qui leur passe par la tête (avant même de réfléchir à l’impact que ça peut avoir sur vous, évidemment). Parfois, c’est purement gratuit et malveillant, mais, parfois, c’est juste très maladroit. 

Sachez une chose : je ne connais pas une seule personne avec un peu de visibilité qui n’a jamais reçu de critiques bienveillantes, malveillantes, gratuites, constructives ou autres ! Même Gandhi, même Mère Teresa avait des opposants. Donc, si vous communiquez sur Internet vous allez devoir apprendre à gérer la critique. 

En 2020 et durant une partie de l’année 2021, j’ai fait une erreur et je souhaite vous éviter de la reproduire : par peur d’être critiquée, j’ai souvent « jouer petit ». Après avoir dépassé les 15 000 abonnées sur Instagram, j’ai commencé à recevoir beaucoup plus de critiques qu’à mes débuts. Ça m’a tellement touché, que j’ai préféré faire du politiquement correct. À chaque contenu que je publiais, je me demandais « qu’est-ce que mon audience va pouvoir trouver à redire ? ». Puis, en fonction de ma réponse, je modifiais mon post, mon article, etc.  

Pourquoi c’est une erreur ? Parce qu’essayer de plaire à tout le monde, c’est ne plaire à personne… CQFD ! Un discours qui devient lisse n’apporte plus de valeur à l’audience. Je me suis donc autosabotée dans ma création de contenu durant cette période. Le résultat est que mes statistiques ont baissé, j’ai perdu des abonnés et j’ai loupé des ventes. 

Face à votre contenu, certaines personnes sont d’accord, d’autres non. Ceci est normal ! Et ces feedbacks leur appartiennent. Vous l’avez compris, la pire erreur à commettre devant la critique et les commentaires désobligeants est de la « jouer petit ». 

S’il vous plaît, interdisez-vous de devenir lisse et d’effacer votre personnalité par peur du jugement et des retours négatifs. Préservez et gardez votre élément différenciateur

La peur d’être rejeté du groupe 

Je ne suis ni psychologue ni thérapeute, mais, craindre d’éventuels retours négatifs, c’est souvent avoir peur du jugement des autres. Notre crainte ultime est d’être rejetés. 

Il y a fort longtemps (aka. les hommes des cavernes !), être exclu du groupe signifiait mourir dans d’atroces souffrances. Eh oui, être poussé hors de la grotte par ses pairs, c’était ne plus avoir le feu qui apporte sécurité et chaleur. 

Donc, le schéma est simple : peur de la critique = peur du jugement = instinct préhistorique ancré en nous qu’on ne contrôle pas. 

Pourtant, ce n’est pas parce qu’une personne n’est pas d’accord avec votre post sur LinkedIn que vous serez déchiquetés par un tigre à dents de sabre 😅. Et prendre conscience de ça, va vous aider à mieux gérer la critique dans votre quotidien. 

Le manque de confiance en soi

Avoir très peur des commentaires et des remarques, c’est souvent manquer de confiance en soi. On cherche alors à l’extérieur, la validation qu’on devrait nous-mêmes nous accorder.

Le réflexe est souvent de s’appuyer sur les autres pour valider si : 

  • Notre contenu est bon.
  • Notre business est suffisamment développé.
  • Nos résultats sont corrects, etc.

Sauf que, en cherchant l’approbation auprès de vos clients, votre audience, votre famille, vos pairs, vos amis, etc., vous mettez en péril : 

  • Votre santé mentale.
  • Votre réussite.
  • Votre propre confiance en vous.
  • Vos valeurs.

Les personnes en face de vous ne sont pas des robots. Elles ont leurs propres problèmes, leur propre vision du monde, et donc leur propre appréciation. Les critiques qu’elles émettent ne correspondent pas forcément à la réalité, à votre réalité. Ne commettez pas l’erreur d’accorder aux autres un pouvoir de jugement et de valorisation de ce que vous êtes. 

La critique comme miroir de son propre jugement

Les critiques qui nous touchent le plus sont souvent des sortes de miroirs de ce que l’on pense réellement de nous-mêmes. 

Je vous donne deux exemples de critiques sur Instagram, pour illustrer mes propos : 

  • Si quelqu’un me dit « Aline, j’adore tes reels, mais je trouve que ton nez ressemble à une grosse patate ». Cette critique va juste me faire rire, car je n’ai pas de problème avec la forme de mon nez. Ça ne me touchera pas.
  • Si quelqu’un me dit « Aline, j’adore tes reels, mais franchement je te trouve un peu grosse, tu devrais faire attention à ton poids ». Là, je vais mal le vivre parce que ça fait écho en moi et que j’ai moi-même identifié ce problème dans ma vie. 

4. SE REMETTRE EN QUESTION FACE À UNE CRITIQUE RÉPÉTITIVE 

Je dis souvent : une fois c’est le hasard, deux fois une coïncidence, trois fois pose-toi des questions ! Donc si plus de trois personnes vous font la même critique, prenez le temps de vous remettre en question. Eh oui, je sais, ce n’est pas la partie la plus facile… et pourtant c’est nécessaire. 

Essayez d’analyser ce qui relève des croyances de l’internaute et ce qui relève de votre propre interprétation. Dans certains cas, les faits seront avérés, dans d’autres cas, les critiques ne seront qu’une interprétation de certaines personnes en fonction de leur vécu.   

Par exemple, si deux ou trois personnes me disent « Aline, tu as changé depuis que tu gagnes plus d’argent », je serai certainement touchée, car c’est une de mes inquiétudes. Cependant, après avoir fait tomber mes émotions, après avoir analysé ces commentaires et m’être remise en question, je vais peut-être arriver à la conclusion qu’il ne s’agit finalement que de la perception de ces personnes. 

5. DÉCIDER DE PRENDRE EN COMPTE LA CRITIQUE ET CHANGER… OU PAS !

Si plusieurs personnes vous ont fait une critique, vous avez alors deux choix : 

  • Décider de changer, de vous améliorer, etc.
  • Décider de ne pas changer.

En effet, ce n’est pas parce que plusieurs personnes pensent que votre façon de faire est mauvaise, que c’est le cas. Vous avez évidemment le droit d’estimer que vous êtes dans les clous et que vous ne devez pas changer. 

La seule chose essentielle est de prendre le temps de vous remettre en question. 

6. MIEUX GÉRER LA CRITIQUE GRÂCE À LA LISTE MAGIQUE 

Je partage donc avec vous ma dernière astuce pour surmonter au mieux les critiques : la liste magique !

Je me suis constitué un petit dossier nommé « compliments » 🥰. À l’intérieur, je mets tous les screenshots des messages positifs et compliments que je reçois depuis les débuts de TheBBoost : 

  • Messages privés.
  • Commentaires sur les réseaux sociaux.
  • Emails, etc.

Ce dossier me permet de gérer la critique dans mon business plus facilement. Dès que je traverse une période un peu compliquée ou que je me remets trop en question, je pioche dans ma liste ! Résultat : mon moral remonte aussitôt. 

Eh oui, souvent une unique critique vous touche et vous impacte pendant des semaines. Alors, que, pendant ce temps-là, vous recevez des dizaines de compliments. Le fait est que votre cher cerveau accorde mille fois plus d’importance aux remarques négatives qu’aux jolis mots. 

Alors, créez-vous ce petit dossier de screenshot, de compliments, de doux mots d’amour que vous avez reçu de la part de votre audience, de vos clients, de vos abonnés, de vos amis, etc. Et allez piocher dedans dès que vous sentez que vous êtes en train de vriller du côté obscur de la force 😉.  


Alors, comment gérer la critique ? Le point le plus important à retenir est que les critiques n’en sont que parce que vous les accueillez comme telles. Vous êtes libres d’écouter les remarques négatives ou non. Quoi qu’il en soit, ne réagissez jamais à chaud et essayez d’analyser pourquoi les critiques vous blessent. Et pour garder le moral en toute circonstance, mettez tout de suite en place votre liste magique ! J’espère que vous vous sentez maintenant plus équipé pour faire face à la critique efficacement. D’ailleurs, si vous connaissez une personne qui a peur de la critique, n’hésitez pas à lui partager cet article pour l’aider à votre tour.

Vous aimerez également

Laissez-nous un petit commentaire 🍪

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Merciiiiii pour cet article* ! 💕
    C'est pile poil ce que je suis en train de travailler en ce moment : Arrêter de vouloir avoir plus de visibilité… tout en restant aussi lisse et transparente (invisible) que possible 😅

    (* je ne suis pas très podcast, désolée, mais ça me fait apprécier encore davantage l'effort de retranscrire l'essence du podcast sur la page)

    1. Hello Emilie,
      Merci beaucoup pour ton commentaire 🤗
      Ravie que tu puisse suivre les contenus d’Aline via ses articles (et tu n’as pas à t’excuser, tout le monde n’écoute pas de podcast 😉) !
      Plein de bonnes ondes pour cette nouvelle année, je te souhaite le meilleur ❤️
      Lou – Team TheBBoost

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}